RMC

Sarkozy soutient Dati: "On a besoin d’avoir une opposition dans ce pays autre que les partis extrémistes", estime Jérôme Marty

En meeting dans le 8ème arrondissement, Rachida Dati, candidate Les Républicains à la mairie de Paris, a reçu un soutien de Nicolas Sarkozy. "Rachida, c'est la capacité à être entendue par la France du peuple, par la France qui travaille, la France qui cotise", a-t-il affirmé.

Malgré l’épidémie de coronavirus, Rachida Dati poursuit sa campagne pour les municipales à Paris. La candidate de droite était en meeting lundi soir à la salle Gaveau. Un meeting qui pour des raisons sanitaires l’accès était limité à 1000 personnes. Mais la star de la soirée, c’était surtout Nicolas Sarkozy. L’ancien président de la République est venu soutenir son ancienne ministre de la Justice. 

Un soutien de poids l’heure où la droite semble éparpillée après de multiples déceptions et scandales. Pour le docteur Jérôme Marty, ce retour en force de la droite est une bonne nouvelle. 

"On a besoin d’avoir une opposition dans ce pays autre que les partis extrémistes. Or, on voit bien aujourd’hui que dans le champ politique, on a de fortes chances, ou malchances, d’avoir un premier tour de la présidentielle qui serait un ‘revival’ du dernier premier tour de la présidentielle. Et les Français dans leur majorité n’ont pas envie de revivre ça. Donc il est important que la droite républicaine, que la gauche républicaine se recrée et que l’on ait enfin une vie politique qui ne soit plus juste bipolaire entre le parti En Marche et le Rassemblement national. Ce n’est pas mal pour la démocratie dans ce pays qu’il y ait des oppositions", assure-t-il. 
Guillaume Descours