RMC

Tenue "républicaine": "Blanquer n'a pas osé dire 'tenue décente' par peur de passer pour un réac"

La GG Isabelle Saporta est revenue ce mardi sur la polémique entourant les habits des jeunes ados dans les collèges et lycées.

Après plusieurs jours de mobilisation de collégiennes et lycéennes contre la "tenue correcte" imposée aux filles, le ministre de l'Education nationale a préconisé lundi de s'habiller de "façon républicaine"; un terme qui a fait réagir le monde éducatif.

Les Grandes Gueules sont revenues sur la polémique ce mardi sur RMC. La journaliste Isabelle Saporta s'estime coincée dans un étau étant elle-même mère d'une fille concernée par ce mouvement de contestation des jeunes ados.

"Je trouve ça bien que ces gamines se battent"

"Ma fille a 14 ans et elle est partie dans cette fronde du 14 septembre. Quand t’es parent t’es partagé entre le fait que les gamins dont on dit qu’ils ne s’intéressent à rien ont quand même un sentiment de révolte, envie de s’affirmer et de poser la question de la libération de la femme et je trouve ça très bien. Et de l’autre côté tu tombes sur cinquante mails du proviseur et tu tu dis que tu es obligé de gronder. Je trouve ça bien que ces gamines se battent."

"Je pense que ça ne va pas se régler si facilement"

Isabelle Saporta estime que le ministre de l’Education a été maladroit dans son choix de termes ce qui cause cette confusion et cette polémique qui est loin d’être terminée selon elle.

"Je trouve que Blanquer là-dessus avec sa notion de “tenue républicaine”, il n’a pas osé dire “décente” en ayant peur de passer pour un réac. Or, dans tous les cas il passe pour un réac donc il aurait mieux fait de dire “décente” une bonne fois pour toutes. Mais je pense que ça ne va pas se régler si facilement."
J.A. avec AFP