RMC

Zep: "Je n'aurais pas pu dessiner pour Charlie Hebdo"

Le dessinateur Zep, papa de Titeuf, était l'invité des Grandes Gueules ce mardi sur RMC, à l'occasion de la sortie de son nouvel album. L'occasion pour le dessinateur suisse de parler… politique.

Il a vendu rien de moins que 20 millions d'albums de Titeuf. Le dessinateur Zep était l'invité ce mardi des Grandes Gueules sur RMC, à l'occasion de la publication du 14e tome de la bande-dessinée Titeuf "Bienvenue en adolescence". S'il a publié plusieurs BD pour les adultes, ZEP n'envisage pas pour autant de se lancer dans le dessin de presse ou la caricature. "Je ne fais pas ce dessin de presse là, ce dessin politique, explique-t-il. Je pense que je n'ai rien à enseigner sur la politique. Il faut se sentir le droit de donner des leçons quand on fait un dessin de presse. Je ne suis pas un journaliste ou un commentateur politique. On peut avoir tous des grandes théories sur tous. C'est facile de commenter mais je serais bien incapable de faire de la politique".

"Il y a une tentative d'autocensure qui devient très forte"

"Je n'aurais pas pu dessiner pour Charlie Hebdo", confie d'ailleurs Zep. "J'ai bien fait des dessins sur le thème après ce qui est arrivé. On était tous sous le choc parce que c'étaient nos copains qui ont été la cible et c'était inattendu". "Quelques mois après, il faut continuer à faire ce qu'on sait faire, continuer à rire, ne pas céder à la peur. Parce qu'à un moment il y a une tentative d'autocensure qui devient très forte. Par pitié, non !".

"En France, il y a un modèle monarchique"

Cela ne l'empêche toutefois pas d'avoir un avis, notamment sur la politique en France. Et que pense un Suisse de notre beau pays ? "La France c'est compliqué parce qu'il y a un modèle monarchique. Il y a une telle énergie qui est mise par les candidats pour plaire, qu'on se demande ce qu'il leur reste comme temps pour bosser", s'interroge Zep. "En Suisse on a une culture de démocratie, il n'y a jamais eu de roi. Chaque idée est débattu par tout le peuple, on vote pour tout (par referendum)". 

Et au fait, pourquoi Zep ?

Tout simplement parce que le dessinateur est un fan de... Led Zeppelin.

Philippe Gril avec les GG