RMC

Depuis quand les "vaches à hublot" existent-elles?

La nouvelle vidéo choc de L214 montre des "vaches hublots": à quoi sert cette pratique?

La nouvelle vidéo choc de L214 montre des "vaches hublots": à quoi sert cette pratique? - RMC

Une vidéo de l'association L214 montrait dans un élevage de Sourches dans la Sarthe, des vaches avec les estomacs perforés. Cette technique permettrait de procéder à des recherches pour améliorer la santé des animaux.

L'association L214 a publié la semaine dernière une vidéo tournée au début de l'année à Sourches, dans la Sarthe. On pouvait y voir des vaches à hublot, ou comme on le dit de manière un peu plus scientifiques des vaches fistulées. 

Ce sont des vaches dont les estomacs sont perforés d'un trou de 15 centimètres de diamètre, pour étudier leur digestion. Dans la vidéo, on voit donc ces vaches à hublot vivre enfermées dans un bâtiment au sol bétonné, sans paille, et à même leurs propres déjections. 

L'entreprise qui possède ces vaches a réagi après la publication de ces vidéos, elle déplore une manipulation d'images montées, tournées de nuit à des fins sensationnalistes. Et elle affirme utiliser ce procédé sur six vaches seulement, le tout pour effectuer des recherches pour améliorer la santé digestive de millions d'autres niveaux. Et ces mêmes recherches permettraient également de réduire les émissions de nitrates et de méthanes liées à l'élevage. 

Pas de souffrance chez les animaux

Selon l'institut national de recherche agronomique, cette technique est actuellement utilisée sur une trentaine de vaches en France. Il précise être à la recherche d'alternative. En fait ça existe depuis assez longtemps. Et à intervalles réguliers, l'existence des vaches à hublot est régulièrement redécouverte par les médias. 

Selon Cheknews, cette pratique de fistule, ou d'ouverture donc de l'appareil digestif existe depuis au milieu du XIXe siècle. Gabriel Colin dans son Traité de physiologie comparée des animaux, parle d’un taureau «dont la viande était introduite directement par une grande fistule au rumen» en 1886. Pierre Flourens, dès 1833, expliquait faire la même chose sur les moutons. Et l'objectif, alors, était d'observer et d'étudier le système digestif de l'animal. Par contre, l'installation du hublot sur l'estomac, ou d'une pièce qu'on appelle canule, remonte seulement à 1928. 

Mais est-ce que les vaches souffrent avec cette pratique ? Sur ce sujet, le centre de compétences helvétique pour la recherche agricole compare la pose d'une canule à une césarienne et assure que la bête ne souffre plus ensuite. Sinon, elle le montrerait par sa posture, ou en donnant moins de lait. Ce qui, à priori, n'a pas été observé sur les vaches qui portent une fistule depuis longtemps. Ce qui n'empêche pas l'Institut national de la recherche agronomique d'être actuellement à la recherche de solutions alternatives.

Robin Andraca (Checknews) avec Guillaume Descours