RMC

Partagée 700.000 fois en 24 heures, cette photo polémique est pourtant bien authentique

-

- - RMC

Sur la photo, on peut voir une salle de classe sud-africaine où les enfants sont séparés en fonction de leur couleur de peau. La photo a été massivement partagée sur les réseaux sociaux.

La photo a été partagée plus de 700.000 fois en 24 heures. Rarement, des contenus sont partagés autant de fois aussi vite sur Facebook. C’est pourquoi l’AFP Factuel a cherché à savoir ce qui se cachait derrière cette photo. Le cliché montre une salle de classe. À droite, au premier plan, 18 enfants blancs assemblés autour d’une grande table. A gauche, à l’arrière-plan, 4 enfants noirs, autour d’une petite table, dans un coin, comme s’ils étaient mis à l’écart.

Le cliché est accompagné de la légende “Cette photo doit faire le tour du monde”. Il a été partagé sur Facebook mercredi après-midi par un homme qui dit habiter au Cameroun, et à l’heure où je vous parle, il doit y avoir plus de 900.000 partages.

Il s'avère que cette photo, n’est pas trafiquée. Mais les journaliste de l'AFP Factuel ont quand même cherché à savoir d’où elle venait. Ils ont d’abord consulté les commentaires pour voir si quelqu’un savait où se passe la scène. Il y avait plus de 20.000 commentaires hier, mais aucune n’indiquait où ça se passait. 

Ils ont alors cherché en faisant une recherche inversée sur Google. Mais le moteur de recherche n’a pas retrouvé pas la photo. 

La photo existe belle et bien

Ils ont donc entré dans Google les mots-clés de ce qui se passe sur l’image pour voir si un site en a déjà parlé. En l’occurrence, “classe d’école enfants noirs blancs séparés”. Et là ça a fonctionné ! Ils ont trouvé des médias anglophones qui parlaient de cette photo. L’histoire s’est passée dans une école du nord-ouest de l’Afrique du Sud pas plus tard que mercredi. Certains journalistes de l’AFP à Johannesburg ont travaillé dessus. C’était donc la rentrée scolaire, les enfants noirs ont été assis à gauche autour de la petite table et les enfants blancs autour de la grande table. C’est leur enseignante qui a envoyé la photo aux parents d’élèves. Certains s‘en sont indignés. La photo est partie sur les réseaux sociaux, et est devenue ultra virale.

Là, les versions divergent. Le responsable provincial de l’éducation y a vu une marque du “racisme” sévissant dans la région, dans un pays toujours en proie aux tensions raciales un quart de siècle après la fin officielle de l’apartheid. L’école a suspendu l’enseignante. Mais l’école a démenti “toute intention de la part de l'institutrice de séparer les enfants en fonction de leur race". Elle explique que les enfants de 5 ans étaient perturbés et qu’elle a “organisé sa classe de façon à ce qu’ils trouvent leurs marques rapidement”.

Le contexte toujours flou

Pour les journalistes de l’AFP Factuel, il ne faut, cependant, pas partager ce genre de photos quand on n’en connaît pas le contexte, quand on sait pas d’où ça vient, quand la légende ne précise pas ce qui s’est passé. En l’occurrence, on ne sait pas encore ce qu’il s’est passé complètement, et des journalistes sont en train d’enquêter dessus pour apporter des éclairages. Il y a deux autres photos qui existent où les enfants sont tout à fait mélangés. Est-ce que l’enseignante a immédiatement réorganisé sa classe face à la colère des parents ? Est-ce que le fait que les enfants étaient séparés par couleur de peau était le fruit du hasard absolu ? 

En l’occurrence, cette photo n’a pas été retouchée ni trafiquée et décrit une situation réelle. Pour autant, quand une photo est partagée sans contexte ni explications, le mieux, c’est peut-être d’éviter de partager.

Guillaume Daudin avec Guillaume Descours