RMC

Ralliement de Le Drian et Philippe à Macron: "A un moment, il doit y avoir de la fidélité et de la cohérence", juge François Hollande

Invité exceptionnel de M comme Maïtena ce vendredi, François Hollande a évoqué les divers ralliements de droite et de gauche à Emmanuel Macron. Une manière indirecte de tacler son ancien ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian.

A son arrivée au gouvernement, Macron a nommé un gouvernement recomposé composé de personnalités de droite et de gauche. Le président de la République s'est même entouré d'une partie de l'ancien équipe de Dominique Strauss-Kahn. Quant à Edouard Philippe, il est conseillé par l'ancien équipe d'Alain Juppé.

Un mélange politique qui étonne François Hollande, invité de Maïtena Biraben ce vendredi:

"Le plus surprenant, ce sont les comportements personnels. Comment est-il possible de défendre une position, une ligne, une politique devant les Français et ensuite pour une raison d'opportunisme ou de sincérité successive de servir une autre direction, une autre politique? Edouard Philippe a dit qu'il pensait la même chose qu'Emmanuel Macron un an avant la présidentielle, que ne l'a-t-il dit à ce moment-là?"

Si l'ancien président a refusé de tacler directement Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense sous son quinquennat et actuel ministre des Affaires étrangères, il interroge subtilement les choix de son ancien ministre: "Chacun doit se dire 'qu'est-ce que j'ai fait de ma vie? Quel était le sens que j'ai donné à mes choix? Quelle était ma cohérence personnelle? Est-ce que je suis en harmonie avec moi-même?'"

P.B.