RMC

Détention d’arme: "Aussi facile de s’en procurer une que de s’inscrire dans un club de rugby"

Dans son émission de vendredi, Eric Brunet s'est penché sur le cas de ces Français qui voudraient s'armer pour se protéger, dans un contexte sécuritaire.

"Je ne comprends pas pourquoi de plus en plus de Français achètent des armes". C'était le coup de gueule d'Eric Brunet, vendredi. Si sur le papier, se procurer une arme à feu peut paraître compliqué, cela n'a pas été le cas pour Simon, un Bordelais de 25 ans. Selon lui, "c'est aussi facile de se procurer une arme en France que de s'inscrire dans un club de rugby".

"J’ai pu m’acheter un fusil à pompe et une carabine"

"En trois semaines, j’ai pu m’acheter un fusil à pompe et une carabine, reprend Simon. Et ça j’ai pu le faire en m’inscrivant dans un club de tir. En faisant gentiment tamponner ma licence par un médecin. Et c’est tout!".

Relancé par Eric Brunet, qui souhaitait connaître le profil des gens fréquentant son club, Simon a expliqué y croiser "le retraité de 70 ans qui fait ça par passion, comme le jeune de 18 ou 20 ans qui a pu se procurer une kalachnikov. Et là on se dit qu’ils ont peut être un léger pète au casque".

Eric Brunet (avec AM)