RMC

Gérard Filoche dans Radio Brunet: "Quand il y a la crise, il faut prendre aux riches, pas aux pauvres"

Ce jeudi dans Radio Brunet, débat sur l'impôt sur la fortune que Nicolas Sarkozy souhaite supprimer. Gérard Filoche, membre du bureau national du Parti socialiste y est farouchement opposé.

Le candidat fraîchement déclaré à la primaire LR, Nicolas Sarkozy, ne veut plus de l'impôt sur la fortune. Dans son livre-candidature, il a annoncé vouloir la suppression de cet impôt.

Dans Radio Brunet le député LR de la Drôme Hervé Mariton exprimait son approbation. Mais pour Gérard Filoche, membre du bureau national du PS, c'est hors de question. Il voudrait même que cet impôt soit "encore plus élevée".

Et de développer: "Je veux qu'il y ait un salaire maximal de 20 fois le Smic. Au-dessus de 20 fois le Smic, je veux qu'on prenne une tranche d'impôt de 90%. En France on a 18 milliardaires. La France est un pays qui a le plus de milliardaires en Europe, qui a 2,2 millions de millionnaires et ça va en s'accroissant. Ces gens-là ne consomment pas, cet argent va au Panama, dans les îles Caïmans ou au Luxembourg. C'est négatif économiquement".

"Il faut s'attaquer là où il y a l'argent"

Selon le socialiste, en période de crise, il faut taxer les plus aisés: "Quand il y a la crise, il faut prendre aux riches, il ne faut pas prendre aux pauvres. Il ne faut pas diminuer la sécurité sociale et le fonctionnement des collectivités territoriales. Il faut s'attaquer là où il y a l'argent!"

Petite pique en passant: "C'est une richesse qui est choquante. Ces gens-là ne sont pas riches parce qu'ils travaillent, ça se saurait si le travail rendait riche. Ils sont riches parce qu'ils exploitent le travail des autres".

P.B.