RMC

Gilets jaunes-syndicats-partis: "Enfin il y a des convergences", se réjouit Fabien Roussel (PCF)

Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français (PCF) était l'invité de Radio Brunet ce mardi pour évoquer la grève générale lancée par la CGT dans laquelle se retrouvent "gilets jaunes" partis et syndicats.

Le début d'une lutte commune ? Au nom de la "convergence des luttes", plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté mardi partout en France, à l'appel principalement de la CGT mais aussi pour la première fois avec la participation de "gilets jaunes" qui jusqu'à présent avaient regardé les syndicats avec méfiance.

A Paris, plusieurs milliers de personnes ont commencé à défiler en début d'après-midi de l'Hôtel de Ville à la Concorde. "Aujourd'hui c'est un succès qui en appelle d'autres", s'est réjoui le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, voyant dans la fermeture de la Tour Eiffel pour grève le symbole "d'une journée de réussite".

"Enfin, tout ce monde là se retrouve ce mardi dans la rue"

Fabien Roussel, secrétaire national du Parti communiste français a expliqué ce mercredi dans Radio Brunet qu'il était également soulagé de cette convergence avec les "gilets jaunes".

"Enfin il y a des convergences entre ceux qui se battent depuis des semaines et ceux qui se battent depuis des mois. Les Français en ont marre, qu'ils aient un gilet jaune ou non. Ils réclament un meilleur pouvoir d'achat, des hausses de salaire, une meilleure répartition des richesses. Il y a des partis qui portent ça, des syndicat et des gilets jaunes. Enfin, tout ce monde là se retrouve ce mardi dans la rue pour que le gouvernement en tienne compte."

A voir si cette convergence peut se poursuivre et séduire l'ensemble des "gilets jaunes" alors qu'ils avaient bâti leur mouvement sur les bases d'un apolitisme total. 

James Abbott