RMC

Imposer une activité d’intérêt général aux chômeurs? "Ce sont des gens qui ne sont pas forcément qualifiés"

-

- - AFP

Imposer une activité d’intérêt général aux chômeurs contre des allocations ? C’est l’idée défendue par Bernard Tapie mardi matin chez Jean-Jacques Bourdin. Une proposition que soutient Pascal Perri dans Radio Brunet, mais qui n’est pas du goût de Arnaud, 34 ans, travailleur social.

"Je suis d’accord avec Bernard Tapie, il faut imposer une activité d’intérêt général aux chômeurs contre des allocations". C’est l’idée défendue par Pascal Perri mardi dans Radio Brunet.

Mais le principe ne plaît pas forcément à Arnaud, travailleur social à Rouen: "Tout ce milieu associatif a vachement changé, on n’est pas dans du bénévolat, de l’aide, comme c’était il y a 30 ou 40 ans. On voit beaucoup de personnes arriver via le Pôle Emploi, mais nous sur le terrain, on rencontre beaucoup de difficultés, parce que ce sont des gens qui ne sont pas forcément qualifiés. Quand on a une dizaine de personnes, qu’il faut faire la toilette, les emmener au petit déjeuner… On n’est pas contre faire de la découverte de métier, mais ce serait une charge supplémentaire". 

Pascal Perri (avec AM)