RMC

Marseille-Salzbourg: "L'OM ça ne s’explique pas, ça se respire"

Pascal Perri a lancé un débat 100% football ce jeudi dans Radio Brunet à l'occasion de la demi-finale aller de la Ligue Europa entre l'OM et Salzbourg. Il estime que la capitale du foot en France est bel et bien Marseille.

Marseille toujours aussi fada de foot. La cité phocéenne est en ébullition ce jeudi, alors que l’OM joue ce soir à 21h05 une demi-finale de Ligue Europa face à Salzbourg (Autriche). L’ambiance promet d’être au rendez-vous avec un record d’affluence qui sera certainement battu au stade Vélodrome. Les Marseillais se sont en effet jeté sur les billets, le quotidien La Provence assurant que l’on aurait pu remplir trois fois ce stade tant les demandes de tickets ont été nombreuses.

Une ferveur qui a inspiré Pascal Perri, qui est persuadé que Marseille est bel et bien la capitale du foot. Il a lancé le débat ce jeudi dans Radio Brunet en compagnie de l’ancien joueur de l’OM et consultant RMC Eric Di Meco, qui peut témoigner de la folie qui règne dans la ville les soirs de grands matches.

Di Méco: "Le sujet de conversation numéro 1 ici, quand tu bois le café le matin, c’est l’OM"

"Ce matin encore, mon banquier il est dingo. Il m’appelle. Et je crois toujours qu'il m'appelle pour un problème. Mais non ! C’est pour me parler de l’OM ! C’est comme ça", s’amuse-t-il. "Le sujet de conversation numéro 1 ici, quand tu bois le café le matin, c’est l’OM. En 2e division c’était pareil. Et même quand le stade n’est pas plein, c’est que tout le monde regarde à la télé."

Rédacteur en chef adjoint à RMC Sport, Jean-Louis Tourre, également invité à intervenir dans Radio Brunet, a tenu ensuite à souligner la ferveur marseillaise en l’illustrant avec deux anecdotes livrées dans Team Duga plus tôt dans la semaine sur RMC.

"C'est plus qu'une passion, c'est une nation"

Une première avec Christophe Duggarry lui-même qui avait confié qu'au restaurant des fans venaient manger à côté de lui pour lui parler foot... même s'il était en compagnie de sa femme. Et une autre du jeune joueur de l'OM Maxime Lopez qui raconte que lorsqu'il marche dans la rue pour une ballade, des gens l'accompagnent parfois pour lui dire bonjour, et finalement lui parler infatigablement de football pendant plusieurs centaines de mètres.

Une auditrice a également tenu à faire partager sa passion pour l'OM. Même si elle habite à quelques centaines de kilomètres du stade dans les Alpes-de-Haute-Provence, il était inimaginable pour elle de rater ce rendez-vous. 

"Je ne peux pas rater ça ! Si on veut parler de l'engouement des jours de grands matches comme ce soir ça ne s'explique pas, ça se respire. C'est plus qu'une passion c'est une nation".
J.A. avec Radio Brunet