RMC

On a donné France Télé à quelqu’un qui n’a jamais fait de télévision de sa vie et qui pour l’instant, a tout raté

Après l’éviction de David Pujadas du journal de 20 heures, les critiques visant la présidente du groupe France Télévisions, Delphine Ernotte, se multiplient. Invité dans Radio Brunet ce jeudi, le journaliste Guillaume Durand, a lourdement condamné la décision de la directrice du groupe.

Après 16 ans à la barre du 20 heures, David Pujadas sera remplacé en septembre par Anne-Sophie Lapix. Une décision émanant de la directrice de France Télévisions Delphine Ernotte, qui révolte Guillaume Durand, journaliste et invité dans Radio Brunet.

"Il est viré par quelqu’un qui a à peu près tout raté depuis qu’elle a été nommée sur des critères politiques à la tête de France Télévisions. Je n’ai rien contre madame Ernotte, mais il y a un système qui fonctionne à la télévision et dans certaines entreprises, où des gens font payer à des types qui font bien leur boulot, leur propre incurie. Je comprends parfaitement que les gens considèrent que le dégagisme ambiant touche les journalistes, David n’a pas la rente à vie. Mais s’il n’y a pas de critère sur les résultats, cela signifie qu’il n’y a plus de critère du tout, et qu’on est plus dans le professionnalisme mais dans l’idéologie".

Pour Guillaume Durand, le problème vient de la dirigeante de France Télévisions, Delphine Ernotte, qu’il estime incompétente. "Je trouve ça logique d’être critiqué ou sanctionné de la part de gens qui ont extrêmement réussi. Ce qui ne va pas dans le cas d’Ernotte, c’est qu’elle a à peu près tout raté et que ça coûte une fortune au contribuable. David n’est pas une victime, il se recasera. Le vrai sujet, c’est de savoir pourquoi on a donné France Télévisions à quelqu’un qui n’avait jamais fait de télévision de sa vie, et qui pour l’instant a tout raté".

Radio Brunet avec A. B.