RMC

Pascal Perri sur le bilan des athlètes français aux JO de Pyeongchang: "Je n'aime pas du tout l'esprit Poulidor"

Avec 10 médailles obtenus aux Jeux olympiques de Pyeongchang, la France se situe loin derrière la Norvège, l'Allemagne ou les Pays-Bas. La faute à un manque d'esprit de compétition, selon Pascal Perri.

Pour Pascal Perri, il n'y a que la gagne qui compte. Ce lundi dans Radio Brunet, il a regretté le manque d'ambition sportive de la France aux Jeux olympiques de Pyeongchang. Pour l'instant, la France totalise 10 médailles, ce qui la place 7e rang au classement des médailles, loin derrière la Norvège (en tête avec 26 médailles dont 9 en or) l'Allemagne, les Pays-Bas, le Canada, les Etats-Unis et la Suède. Mais la France peut encore atteindre son objectif de 20 médailles, alors que débute la deuxième semaine des JO. La France battrait ainsi son record des précédents Jeux de Sotchi, où nos athlètes avaient obtenu 15 médailles. "L'objectif fixé est très raisonnable, estime Pascal Perri. En France on se fixe des objectifs modestes et on est à peu près sûr de les atteindre. Après, on se dit cocorico c'est formidable".

"Avec notre géographie, on devrait être un grand pays de sports d'hiver"

Pascal Perri juge que la France devrait voir plus grand. "Avec notre géographie, on devrait être un grand pays de sports d'hiver. Sauf que la compétition ce n'est pas dans l'esprit français. La compétition, c'est un gros mot, un mot libéral", ironise-t-il. "Chez nous la défaite est belle. Depuis Napoléons la défaite est honorable. Eh bien non, la défaite ce n'est pas bien, je n'aime pas du tout l'esprit Poulidor".

P. G. avec Pascal Perri