RMC

Si les gens ne prennent pas conscience que c’est en restant chez soi qu’on aide le personnel soignant, on va au désastre

Face au laxisme de certaines personnes sur les mesures de confinement, ce policier, auditeur de Brunet\/Neumann, souhaite renforcer les mesures pour éviter "un désastre".

Faut-il durcir les mesures de confinement liées à l’épidémie de coronavirus ? C’est la question à laquelle ont tenté de répondre Éric Brunet et Laurent Neumann dans leur émission. Martin, un policier municipal dans le Rhône Alpes y est totalement favorable. "Mille fois oui, lance-t-il. Il faut des mesures drastiques".

"On n’est pas dans un pays de liberté, on est dans un pays qui a besoin de vivre avec des gens qui sont vivants"

"Les gens ne se rendent pas compte, raconte-t-il. Ils ne comprennent pas. Certains me disent, 'oui mais ce n’est pas si grave, je risque que 135€'. Surtout que je suis dans une commune aisée. Je leur dis, au risque de paraître trivial: 'Quand c’est votre mère ou votre grand-mère ou votre frère ou même vous qui en crèvera, vous continuerez à dire que 135€, ce n’est pas si grave ?'"

"Ce n’est pas 135€ qu’il faut mettre, ce n’est même pas 600 ou 1000€ - qui serez déjà une bonne continuité - il faut des mesures qui sont fortes, dures, poursuit ce policier. On est le pays des libertés et c’est magnifique mais là, actuellement, on n’est pas dans un pays de liberté on est dans un pays qui a besoin de vivre avec des gens qui sont vivants".

"La liberté ça ne sert à rien quand les gens sont mourants ou malade. C’est affreux ce qui arrive".

Brunet/Neumann (avec Maxime Trouleau)