RMC

14 ans, enceinte, et en prison: "Bientôt, ils vont mettre des bébés en prison"

A 14 ans, elle a passé sa première nuit en prison

A 14 ans, elle a passé sa première nuit en prison - AFP

Une adolescente de 14 ans enceinte de plusieurs mois, mise en examen pour enlèvement et séquestration ainsi que des violences, a été placée en détention provisoire mardi après-midi à Epinal. Sa mère revient cette mesure rarissime ce mercredi sur RMC et BFMTV.

Elle n'a que 14 ans, elle est enceinte de près de quatre mois et elle a passé sa première nuit derrière les barreaux. Une adolescente a en effet été placée ce mardi soir en détention provisoire à la maison d'arrêt d'Epinal suite à sa mise en examen pour des faits très graves qui se sont déroulés il y a dix mois: enlèvement, séquestration ainsi que violences. Alors que la jeune fille avait initialement été placée sous contrôle judiciaire, elle n'a pas respecté les obligations, en fuguant des différents foyers où elle était placée. Ce qui explique son incarcération actuelle, une décision rarissime pour une adolescente.

Ce mercredi, sur RMC et BFMTV, sa mère se dit "très choquée". "Bientôt, ils vont mettre des bébés en prison, c'est honteux, assure-t-elle avec des larmes dans la voix. D'autant plus qu'elle est enceinte…" Et de justifier quelque peu les différentes fuites de sa fille : "Ces derniers mois elle a subi beaucoup de misères. Elle a notamment été violée et ça la justice ne le précise pas. Pourquoi elle a fugué à votre avis ? Juste pour rentrer chez sa maman ?"

Personnel non formé

Mais l'incarcération de cette adolescente n'inquiète pas seulement sa famille. Elle préoccupe en effet fortement Fadila Doukhi, responsable syndicale pénitentiaire FO en Lorraine : "Il n'y a pas de quartier pour femme mineure au sein de nos structures pénitentiaires", tient-elle à préciser dans un premier temps dans Bourdin Direct. Elle ajoute : "Les mineurs de moins de 16 ans incarcérés c'est rarissime et donc la surveillance n'est pas la même et le suivi non plus. En plus, elle est enceinte…"

Pour l'heure, l'adolescente est placée "dans le quartier femme mais il n'y a pas eu d'effectif supplémentaire pour s'occuper d'elle. Or c'est quand même une population particulière et nous n'avons pas reçu de formation pour nous en occuper…" Pour rappel, la détenue est soupçonnée d'appartenir à un "gang de filles" qui s'en était pris à une handicapée, notamment en la frappant avec des câbles électriques et en la brûlant avec des cigarettes, du 17 au 19 avril en Moselle.

Maxime Ricard avec Guillaume Chièze