RMC

"90% du quartier contaminé": à Perpignan, la communauté gitane lourdement frappée par le coronavirus

A Perpignan, la communauté gitane, la plus importante sédentarisée en France, est très touchée par l'épidémie. Une dizaine de personnes sont mortes, une trentaine sont toujours hospitalisées.

Dans ce petit appartement du quartier Saint-Jean de Perpignan, le Covid-19 a frappé 2 fois. Magali a d’abord vu son mari transporté aux urgences. Son père, lui, est encore à l'hôpital en réanimation: "J'ai beaucoup souffert, et mon père est toujours à l'hôpital, je ne dors plus", raconte-t-elle.

Le sommeil est compliqué aussi pour son époux Paul qui est sorti de l'hôpital après 11 jours. Il réclame plus de protection, des masques, pour protéger les autres.

En tournée dans le quartier, Audrey, infirmière, est régulièrement alpaguée à ce sujet. La jeune femme, bénévole au Fil à Métisser, association qui intervient auprès de la communauté gitane, rend visite chaque jour à une dizaine de patients.

"90% du quartier contaminé"

A plusieurs, ils vivent dans de petits logements, un mode de vie qui favorise la propagation du virus: "Quasiment 90% du quartier a été contaminé par le Covid. On s'occupe de toutes les personnes qui ont été contaminées, ou qui sont en rémission et vont beaucoup mieux. Il y a beaucoup de travail".

L’association a également ouvert une permanence téléphonique pour répondre aux questions de la communauté gitane.

Margaux Bédé et Nicolas Ropert