RMC

A Biarritz, deux ministres face à face pour les municipales ?

Edouard Philippe, le premier ministre, parle lui même de situation "baroque" à l'heure d'évoquer le cas de Biarritz.

C’est un duel de ministres qui semble se dessiner pour les municipales à Biarritz. D’un côté l’actuel ministre de l’Agriculture, Didier Guillaume et de l’autre Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État au tourisme et au commerce extérieur. 

Le premier a choisi de mener une liste "citoyenne". L’autre va se placer sur la liste du maire sortant MoDem, Michel Veunac. Une situation insolite qui consterne les Biarrots.

"On en entend des vertes et des pas mures. Mais quand on connaît les Biarrots, on sait qu’ils sont très intelligents et qu’ils sauront faire la part des choses", affirme un habitant.

Soutenu par le secrétaire d'Etat Jean-Baptiste Lemoyne, le maire sortant le Modem Michel Veunac dénonce le parachutage de Didier Guillaume. "Un ministre qui vient en tête de liste dans une OPA inamicale, voire hostile comme si son avenir était là", affirme-t-il.

Emmanuel Macron va trancher ? 

Un procès en illégitimité, que rejette l'actuel ministre de l'Agriculture.

"Moi, j’habite ici, je suis là depuis des années. Sur ma liste, j’ai des candidats qui sont En Marche, j’ai tout le comité En Marche qui me soutient. J’ai des candidats d’origine basque, j’ai des candidats de droite, du centre, des citoyens, des présidents d’association", explique-t-il. 

Et pour éviter que le psychodrame ne dure trop longtemps, La République En Marche pourrait trancher le cas de Biarritz demain soir. D'ici là, Emmanuel Macron lui-même pourrait avoir donné sa préférence.

Paul Barcelonne avec Guillaume Descours