RMC

Abstention aux élections régionales: "Je ne savais pas qu’il y avait un vote..."

-

- - AFP

Pour le premier tour des élections régionales dimanche, l'abstention devrait s'élever à 49%, selon les estimations d'Opinionway-B2S pour BFMTV. Un chiffre en baisse par rapport à 2010 (53,7%) mais qui reste très important, notamment dans certains départements, comme la Seine-Saint-Denis.

C’est une mauvaise habitude qui perdure. Habituelle lanterne rouge du classement des départements pour la participation, l'abstention a été encore forte en Seine-Saint-Denis lors des élections régionales de dimanche 6 décembre.

À Rosny, 61,8% des électeurs se sont abstenus. 63,7 % à Bagnolet, 67,8 % à La Courneuve, 70,1 % à Pierrefitte, 71,3 % à Villetaneuse, 71,9 % à Clichy-sous-Bois, 72,2 % à Stains...

Pour comprendre ce désintérêt, RMC est allé à la rencontre des habitants du centre de Saint-Denis. Par exemple, les préoccupations de Ben, la cinquantaine, sont bien loin de la réalité électorale. "Je suis en train de garder mes enfants, c’est bien plus important que les régionales", explique ce père de famille, avant d'admettre : "je ne savais pas qu’il y avait un vote…"

Et, de toute façon, pas question de se rattraper dimanche prochain. "C’est un jeu entre les grands, qui nous dépasse", estime Ben. 

"C'est dramatique"

Le discours est tout aussi désabusé du côté de Frédéric, un artisan qui a cessé de voter après la présidentielle de 2012.

"Que ce soit d’un bord ou de l’autre, on ne voit pas trop de changement", souligne-t-il. "Ça ne nous inspire pas confiance, donc on n’a pas envie de faire la démarche de citoyenneté, malheureusement."

Ce désintérêt inquiète grandement Akima, comptable et électrice du front du gauche. "C’est dramatique", regrette-t-elle. "Les gens ne savent absolument pas pourquoi il faut voter pour les régionales, ils ne connaissent pas les enjeux, et on ne leur en rappelle pas assez."

Pour les départementales, seul un électeur sur trois s'était déplacé. Mais ce que rappellent inlassablement les données statistiques sur la Seine Saint Denis, c'est l'étendu de la pauvreté de sa population : plus d'un quart des habitants vivent sous le seuil de pauvreté.

Claire Checcaglini