RMC

Antisémitisme présumé: que risque le rappeur Freeze Corleone?

Une enquête a été ouverte pour “provocation à la haine raciale” et “insulte à caractère raciste” peu après la sortie de son dernier album.

Il se compare à Adolf Hitler, multiplie les références au nazisme et insulte des Juifs célèbres. Une enquête a été ouverte par le procureur de Paris après des clips et des chansons d'un rappeur jugés "antisémites": Freeze Corleone.

Sur Twitter, la Licra dénonce un rappeur qui fait "business de son obsession des Juifs".

Que risque-t-il? 

Freeze Corleone pourrait être poursuivi pour "provocation à la haine raciale et injure à caractère raciste". Chacun de ces délits sont passibles d'un an de prison et 45.000 euros d'amende. Mais ce sont des peines maximales. L'année dernière, le rappeur Nick Conrad a écopé en première instance de 5000 euros d'amende avec sursis pour sa chanson "Pendez les blancs".

En attendant une éventuelle décision de justice concernant Freeze Corleone, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé aux plateformes, Facebook et Twitter de ne pas diffuser "ces immondices".

Le patron de Facebook France Laurent Solly a ainsi promis de supprimer les clips qui posent problème... Mais c'est compliqué: on trouve encore ce matin un morceau incriminé en deux clics, et toutes les chansons sont disponibles sans problème sur Youtube. 

Martin Juret avec Guillaume Descours