RMC

Attentat dans l'Isère: "Le patron est venu nous dire qu'il y avait une personne décapitée"

Une personne est morte et deux ont été blessées dans un attentat commis vendredi matin dans une usine de gaz industriels à Saint-Quentin-Fallavier, dans l'Isère.

Scènes d'horreurs en Rhône-Alpes. Une personne est morte et deux au moins ont été blessées dans un attentat commis vendredi matin dans une usine de gaz industriels à Saint-Quentin-Fallavier, dans le nord de l’Isère.

L'auteur présumé de l'attentat est entré dans l'usine un drapeau islamiste à la main et il a fait sauter plusieurs bonbonnes de gaz. Un corps décapité a été retrouvé à proximité de l'usine. Un homme soupçonné d'être l'auteur ou l'un des auteurs de l'attentat a été arrêté.

"Inquiétant et choquant"

Simon, qui travaillait dans une entreprise voisine, a témoigné au micro de RMC.

"On était au boulot à Saint-Quentin, raconte-t-il. On a entendu une explosion, le patron est venu nous parler, nous a dit qu’on devait tout fermer et qu’on était confiné dans l’entreprise. On entendait juste les sirènes de la police et des pompiers. On pensait que c’était une explosion de gaz. Puis le patron est revenu et nous a dit que c’était un attentat, qu’il y avait une personne décapité. Il nous a dit de rentrer chez nous. C’était assez inquiétant et choquant, surtout que ça s’est passé à une centaine de mètres."

Le parquet antiterroriste s'est saisi vendredi de l'enquête sur l'attentat a annoncé le procureur de la République de Paris, François Molins, dans un communiqué.