RMC

Attentats de Paris: un quatrième terroriste identifié

L'enquête avance

L'enquête avance - AFP

INFO RMC - Plus de 48 heures après les attentats qui ont frappé Paris, l'enquête avance. Selon nos informations, les forces de l'ordre ont réussi à identifier un quatrième kamikaze du Bataclan. L'individu s'appelle Samy Amimour, Français né en 1987 à Paris et dont la famille habite en Seine-Saint-Denis.

Les enquêteurs sont allés très vite. Plus de 48 heures après les attentats qui ont frappé Paris, selon nos informations quatre kamikazes ont déjà été identifiés. Concernant ceux des attentats du Stade de France, un seul des 3 kamikazes a été identifié. Il s'agit de Bilal Hadfi, un Français de 20 ans, né en Belgique. Egalement identifié, Brahim Abdeslam, le frère de Salah, 31 ans, mort en kamikaze boulevard Voltaire. Enfin au Bataclan, là où il y a eu le plus de morts (89), la police a identifié deux des trois kamikazes.

Salah Abdeslam, ennemi public n°1

Il y a tout d'abord, Omar Mostefaï, 29 ans, un Français originaire de l'Essonne reconnu grâce à une empreinte génétique. Selon nos informations, le deuxième (et donc le quatrième terroriste identifié, ndlr) se prénomme Samy Amimour, un Français né le 15 octobre 1987 à Paris et originaire de Drancy (Seine-Saint-Denis) où des perquisitions ont justement eu lieu dimanche soir, du côté de Bobigny notamment. Des perquisitions en lien avec ces attentats.

Mais l'homme le plus recherché de France depuis dimanche soir reste Salah Abdeslam, 26 ans. Un avis de recherche et un mandat d'arrêt international ont été émis pour retrouver ce Français qui vit en Belgique. Il s'est évanoui dans la nature mais les enquêteurs le soupçonnent d'avoir été au volant d'une des voitures qui a conduit les kamikazes jusqu'à Paris. Selon nos informations, il est soupçonné d'être le conducteur de la Seat noire, vue depuis les lieux des fusillades jusqu'à Montreuil où il l'aurait abandonné et où elle a été retrouvée.

Des centaines de signalements

A l'intérieur, les enquêteurs ont retrouvé trois Kalachnikovs, onze chargeurs vides et cinq encore pleins. Après les attentats, deux complices seraient venus le chercher depuis la Belgique. Son implication ne fait donc aucun doute puisque c'est également lui qui a loué la Polo noire retrouvée devant le Bataclan, les documents étant à son nom.

Toujours selon nos informations, suite à l'appel à témoins lancé par la police, il y a eu des centaines de signalements. Salah Abdeslam a été vu partout en France, en train, à l'aéroport… Quelques pistes ont retenu l'attention des enquêteurs mais, à l'heure actuelle, ils ignorent toujours où il se trouve.

M.R avec Claire Andrieux