RMC

Bayrou dénonce le "parachutage" de Guéant à Boulogne-Billancourt

Le président du MoDem, François Bayrou, dénonce le "parachutage" du ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, qui a fait savoir jeudi qu'il serait candidat aux élections législatives de 2012 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). /Photo prise le 2 décembr

Le président du MoDem, François Bayrou, dénonce le "parachutage" du ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, qui a fait savoir jeudi qu'il serait candidat aux élections législatives de 2012 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine). /Photo prise le 2 décembr - -

PARIS (Reuters) - Le président du MoDem, François Bayrou, a dénoncé vendredi le "parachutage" du ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, qui a...

PARIS (Reuters) - Le président du MoDem, François Bayrou, a dénoncé vendredi le "parachutage" du ministre de l'Intérieur, Claude Guéant, qui a fait savoir jeudi qu'il serait candidat aux élections législatives de 2012 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

"Je suis opposé aux parachutages", a déclaré le candidat centriste à l'élection présidentielle, interrogé par RTL sur la candidature de ce proche du président Nicolas Sarkozy qui n'a, jusqu'ici, jamais brigué le suffrage d'électeurs.

Claude Guéant, 66 ans, a fait l'essentiel de sa carrière dans le corps préfectoral avant d'accompagner Nicolas Sarkozy dans différents cabinets ministériel et de devenir secrétaire général de l'Elysée en 2007.

Il briguera le siège du député UMP Pierre-Christophe Baguet, qui assure avoir décidé de son propre chef de renoncer à se faire réélire à l'Assemblée nationale.

Pour François Bayrou, "la stratégie de ces partis provisoirement dominants qui profitent de leur puissance supposée pour aller parachuter des candidats qui n'ont aucun lien avec le terrain qu'ils représenteront (...), ce n'est pas ce qu'il faut faire".

"Je pense que la démocratie française mérite mieux", a ajouté le président du MoDem. "Elle mérite qu'il y ait une vraie implantation des futurs élus auprès de ceux de leurs concitoyens qu'ils représenteront."

Dans un communiqué diffusé jeudi, le ministre de l'Intérieur assure que Boulogne-Billancourt est la ville où il a vécu le plus longtemps en tant qu'adulte.

Claude Guéant rappelle qu'il y a vécu cinq ans lorsqu'il était secrétaire général de la préfecture des Hauts-de-Seine, département d'Ile-de-France qui a également été le fief électoral de Nicolas Sarkozy.

Emmanuel Jarry

REUTERS