RMC

Calais: une appli pour signaler la présence de migrants aux chauffeurs routiers

Des CRS évacue un migrant d'un camion.

Des CRS évacue un migrant d'un camion. - AFP - HO - CMS

Depuis quelques jours, les chauffeurs routiers peuvent télécharger une appli qui leur permet de signaler la présence de migrants sur les routes, et de prévenir les autres chauffeurs routiers en cas d'intrusion dans leur camion.

Comme les automobilistes utilisent des applis pour signaler les radars, les chauffeurs routiers peuvent désormais signaler la présence de migrants aux abords des routes de Calais. Une application dédiée aux routiers vient d'être lancée par un britannique, qui en a eu l'idée après avoir remarqué que les chauffeurs klaxonnaient pour signaler la présence de migrants à leurs confrères. Plusieurs centaines de migrants tentent quotidiennement de s'introduire dans le tunnel sous la Manche, notamment en grimpant à bord des camions.

Une alerte en cas d'intrusion

Le principe est simple : chaque chauffeur de poids-lourd à Calais et à proximité pourra s’enregistrer sur l’application, baptisée "BF Intelligence", et signaler la présence de migrants aux abords des routes. Et si un chauffeur de poids-lourd remarque que des clandestins tentent de pénétrer dans le camion d’un confrère, il peut renseigner la plaque d’immatriculation du véhicule en question, et si le chauffeur est lui-même enregistré sur l’application, il recevra alors une alerte.

"Quand des migrants entourent le camion, vous ne pouvez rien faire"

Indispensable pour Gilles, chauffeur routier qui passe régulièrement par Calais. "Quand des migrants entourent le camion et qu'ils sont énervés, vous ne pouvez rien faire". Sauf que les chauffeurs s'exposent à de fortes amendes si des migrants sont découverts à bord de leur cargaison une fois en Angleterre. Des amendes qui atteignent 3.000 euros par clandestin découvert.

"L'addition est un peu salée", sourit, amère, David Sagnard, PDG de la société de transport Carpentier à Calais. Pour lui, cette application est une bonne chose car elle permet "au chauffeur de changer son itinéraire pour éviter de se retrouver pris dans un embouteillage où des migrants peuvent monter à bord du véhicule".

"Ça peut éviter que des migrants soient percutés"

Si le chef d'entreprise y voit un avantage financier, les associations qui viennent en aide aux migrants y voient surtout un avantage important en termes de sécurité. "Si ça peut éviter, surtout la nuit, que des routiers ne heurtent des migrants qui marchent le long de l'autoroute, je trouve que c'est une bonne idée", pointe Christian Salomé, de l'association l’Auberge des migrants. Ces dernières semaines, deux migrants ont perdu la vie après avoir été renversés sur l’autoroute.

Philippe Gril avec Lionel Top