RMC

Campagne de l'Unicef sur l'allaitement: "c'est épouvantablement culpabilisant!"

Un message Twitter de l'Unicef, posté à l'occasion d'une campagne pour l'allaitement a attiré les foudres de nombreuses femmes qui le jugent sexiste et culpabilisant.

Un tweet de l'Unicef a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux. Publié dans le cadre de la semaine mondiale de l'allaitement de nombreuses femmes ont été choquées par ce message.

RMC a rencontré Carole, 40 ans, qui a fait le choix de ne pas allaiter ses deux enfants: "Je ne me voyais pas sortir mon sein en public. La succion sur mon corps, c'est très dérangeant pour moi, ça ne me correspondait pas". Un choix qu'elle a toujours facilement assumé et pourtant ce tweet de l'Unicef ne lui a pas plu: "ça m'a beaucoup choquée. Vous êtes une mauvaise mère, pour moi c'est cela que ça veut dire et je trouve ça épouvantablement culpabilisant".

"C'est une responsabilité écrasante"

Même avis des féministes qui estiment que le message n'est pas forcément juste: "L'Unicef a énervé pas mal de femmes. Ce qui nous choque c'est son aspect très culpabilisant, très stigmatisant pour les femmes qui choisiraient de ne pas allaiter, estimait ce jeudi Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole d’Osez le féminisme sur RMC (…). Au-delà du sexisme c'est caricatural, ce n'est pas très rigoureux scientifiquement. (…) C'est une responsabilité écrasante -qui en devient ridicule- qui est posée sur les mères et leurs choix de vie et ce n'est pas acceptable. Nous ne prenons pas position contre l'allaitement nous rappelons que c'est le choix de chaque femme".

Une attaque involontaire selon l'Unicef qui souhaitait avant tout passer un message comme le confirme Juliette Chevalier directrice de la communication: "le propos de l'Unicef n'est pas de décider pour chaque individu. Nous sommes une agence des nations unies pour les enfants donc ce qu'on rappelle c'est que le lait maternel qui est le plus pur, le plus protecteur, limite les infections, peut protéger et éviter la mortalité".

D'après l'Unicef si tous les bébés étaient allaités jusqu'à l'âge de 6 mois, 800.000 vies pourraient être sauvées dans le monde.

P.B. avec Juliette de Noyelle