RMC

Canadairs au sol et sécheresse: "on angoisse un petit peu"

-

- - AFP

Le risque de feux de forêts est à son maximum dans le sud de la France et les canadairs sont toujours immobilisés. Le dispositif a été exceptionnellement renforcé pour pallier cette absence.

Dans le sud de la France, le risque de feux de forêts est maximal en cette période de forte sécheresse et de vent.

Au camping de La Source près de Martigues, Chantal, la gérante, ne cache pas son inquiétude: "On voit que la végétation est très sèche donc ça peut s'embraser très vite. On a des chalets et des mobil homes, il suffit que l'un prenne feu et après le camping brûle à vitesse grand V. Les canadairs sont cloués au sol à cause d'un problème technique, donc tout ça fait que l'on angoisse un petit peu".

"Nous sommes en capacité de nous adapter"

Un risque mesuré au service départemental d'incendie de secours des bouches du Rhône. Les canadairs ne sont pas là mais le lieutenant-colonel Faure, en charge des opérations, se veut rassurant: "Moins d'avions, c'est aussi plus de camions sur le terrain, plus d'hommes mobilisés. Aujourd'hui, nous sommes à environ 500 pompiers sur le terrain en plus des gardes assurées au quotidien dans les centres de secours. Nous sommes particulièrement vigilants, nous sommes en capacité de nous adapter et je crois que tout le monde est mobilisé pour compenser cette absence provisoire des canadairs".

273 sapeurs-pompiers de différents départements sont mobilisés pour venir en renfort dans le sud de la France et en Corse. Et en plus des hélicoptères, 7 avions bombardiers d'eau de type Tracker, deux bombardiers de type "Dash 8 Q400" sont prêts à décoller pour faire face aux incendies.