RMC

Carambolage en Vendée: "c’est pile ou face et on a eu la chance de s’en sortir"

Mardi matin, vers 9h45 sur la D160 entre les Sables-d’Olonne et la Roche-sur-Yon, un carambolage monstre impliquant une trentaine de voitures et 3 camions a fait cinq morts et 19 blessés.

On ignore encore les causes de l’accident, mais il serait probablement dû au brouillard. C’est l’un des plus graves accidents de la route pour la Vendée.

Mardi, les victimes de l’accident, blessés légers ou juste choquées, ont été emmenées dans le gymnase d’une commune voisine de l’accident. Une chapelle ardente a été dressée près de l’église de Sainte-Flaive-des-Loups, commune de 2 500 habitants où s’est produit l’accident.

" Les réactions ont été plus ou moins tardives. Et trop tardives pour certains"

Pour les témoins de cette scène d’horreur, le choc est difficile à encaisser. C’est le cas pour Florent, qui était dans sa voiture avec son épouse. En plein milieu du carambolage, il a vu des gens se faire percuter violemment, il se dit aujourd’hui traumatisé. "D’un seul coup c’est devenu d’une densité incroyable, on ne voyait plus à trois mètres devant soi. Les réactions ont été plus ou moins tardives. Et trop tardives pour certains. J’ai vu des voitures qui se percutaient. On a vu la deuxième série de véhicules en face qui s’encastraient les uns dans les autres, c’était terrible. Il y a des gens qui ont dû sortir de leur voiture précipitamment, qui ont dû paniquer je suppose, et qui se sont fait percuter par d’autres voitures. C’est pile ou face, on a eu de la chance, c’est e qu’on retient".

Anaïs Denet (avec AM)