RMC

Ces fonctionnaires reçoivent une prime grâce à leur présence et la satisfaction des habitants

Il y a un an, la mairie LR de Romans-sur-Isère, dans la Drôme, a mis en place une "prime d'intéressement" pour ses 600 fonctionnaires, indexée sur la présence mais aussi sur la satisfaction des habitants. Quel bilan en tirer?

Pour la mairie, c'est un succès. Il y a un an, la commune de Romans-sur-Isère, dans la Drôme, a mis en place une "prime d'intéressement" pour ses 600 fonctionnaires, indexée sur leur présence mais aussi sur la satisfaction des habitants.

Ainsi, Luc a fait du bon travail: ce mécanicien très assidu a touché la prime d'intéressement à la performance collective.

"Je n'ai pas été absent sur l'année 2017, donc j'ai gagné 300 euros bruts, c'est le maximum. Nous sommes dans un service public et le fait que les gens soient satisfaits, pour nous, c'est agréable dans le travail de tous les jours".

Absentéisme en forte baisse et belles économies

A l'inverse, Eric a eu 4 jours d'arrêt maladie en 2017. Il a donc dû se contenter 215 euros de prime. Désormais, ce responsable de la propreté urbaine fait attention: "La maladie, on ne la prévoit pas. Mais des fois, on peut réfléchir car on se dit qu'au bout, il y a une prime qui est assez importante".

Selon l'enquête de la mairie, plus de 80% des habitants de Romans-sur-Isère sont contents du service rendu par les 600 agents municipaux. Avant cette mesure, l'absentéisme coûtait plus d'un million et demi d'euros par an à la municipalité.

Aujourd'hui, le maire Marie-Hélène Thoraval a fait des économies: "L'objectif a été atteint puisque l'absentéisme a baissé de 24%. D'un point de vue financier, c'est une économie de 510.000 euros". Ce dispositif a d'ores et déjà été prolongé jusqu'en 2020.

Gwenaël Windrestin et X.A