RMC

Chaleur sur toute la France: mais comment s'habiller pour bosser quand il fait 35 degrés?

Météo France annonce une vague de chaleur pour ces prochains jours, avec des températures qui vont dépasser les 30 degrés dès vendredi sur une large partie de la France. Des températures caniculaires qui posent des problèmes… vestimentaires.

Face à la vague de chaleur prévue sur la France ces prochains jours, le gouvernement a annoncé ce jeudi qu'il allait déclencher vendredi, "au moins pour 48 heures", les "mesures canicule". Les températures vont en effet dépasser les 30 degrés sur la quasi-totalité du pays. Ce vendredi on attend par exemple 30° à Lille, 34 à Strasbourg et Limoges, 35 à Clermont-Ferrand et 36 à Lyon.

Des températures qui posent un problème de santé pour les plus fragiles, mais aussi un problème… vestimentaire, pour une grande partie des travailleurs. En effet, comment s'habiller en de telles circonstances, la légèreté des habits d'été ne collant pas forcément avec le dress-code du monde du travail ?

"T-shirt, short et tongs" ou "costume - cravate"?

En fait, il y a ceux qui ont le choix et les autres. Pour Guillaume, graphiste à Paris interrogé par RMC, c'est simple, dès que le mercure grimpe, pour aller travailler c'est "T-shirt, short et tongs". "Une vraie tenue estivale", sourit-il. "On se demande toujours avant de partir au bureau si ça va être mal vu ou pas, mais dans mon travail, ça ne pose pas de problème", se réjouit-il.

Les doigts de pied en éventail au bureau... même pas en rêve pour Louis, agent en assurance. "Ce serait merveilleux, mais je suis contraint de juste baisser le store et mettre la climatisation, car malheureusement, dans mon entreprise le costume et la cravate sont de rigueur", regrette-t-il, la cravate bien nouée.

"Attention aux décolletés trop plongeant et au look pelure d'oignon"

Entre les tongs et la cravate, entre être mal vu en short ou dégoulinant dans son costume, heureusement, il y a un juste milieu... mais gare à la faute de goût. "Je vois souvent des personnes avec un look 'pelure d'oignon' : ils ont par exemple une veste, un pull, un T-shirt, et au fil de la journée ils enlèvent de-ci de-là, ça n'a pas de sens", déplore Sylvain Gouedard, coach vestimentaire à Paris. "En plus les mecs ont tendance à s'habiller trop large dans ces cas-là. Quant aux femmes, elles vont avoir tendance à mettre des décolletés. Mais attention, il ne faut pas qu'ils soient trop plongeants. On garde ça pour son mari le week-end, mais pas pour le cadre de l'entreprise", prévient-il. 

Nous voilà prévenus. Qu'on se rassure, d'ici l'été il reste largement assez de temps pour rectifier le tir.

Philippe Gril avec Julien Coudrot