RMC

Chez bourdin le 24 septembre

Retrouvez Jean-Jacques Bourdin jusqu'à 10h dans Bourdin & Co sur RMC.

Retrouvez Jean-Jacques Bourdin jusqu'à 10h dans Bourdin & Co sur RMC. - -

Ce mardi, C. Caupenne et la ministre H. Conway-Mouret sont revenus sur l’assaut contre le centre commercial au Kenya. D. Bertinotti nous a parlé d’un possible abaissement de la majorité à 16 ans pour les élections locales. 8h35 : Michel Barnier.

Invités, témoignages, débats... retrouvez ici tous les moments forts de Bourdin & Co ce jeudi sur RMC :

9h : Merci à tous d’avoir suivi le live de Bourdin & Co ce matin, n’hésitez pas à poursuivre les débats en réagissant ci-dessous ! Rendez-vous demain dès 7h !

A 8h35, Jean-Jacques Bourdin reçoit le commissaire européen en charge du marché intérieur et des services Michel Barnier. Il revient sur la victoire d’Angela Merkel en Allemagne, l’ambition industrielle européenne ou encore la possible suite de sa carrière politique en France.

8h25 : Le parti pris d'Hervé Gattegno

Hélène Conway-Mouret, ministre des Français de l'Etranger

Au Kenya, deux Françaises ont été abattues lors de l’attaque du centre commercial de Nairobi, et cinq autres ont pu s’échapper du bâtiment. Actuellement, le Quai d’Orsay n’a pas d’autres informations sur d’éventuels autres Français disparus.

8h12 - Hélène Conway-Mouret : « Les informations reçues dans la nuit montrent que le siège est proche de la fin. Nous n’avons jamais eu confirmation que des Français étaient encore otages. Nous recensons les Français à Nairobi depuis deux jours. Mais nous avons déjà eu deux victimes, et une femme blessée en voulant protéger ses enfants. C’est certain, il n’y a plus de Français en otage dans le centre commercial ».

7h50 : les coulisses de l'économie, avec Jean-Marc Daniel

Dominique Bertinotti, ministre déléguée chargée de la Famille

Plutôt que de donner tous les droits à 18 ans ; Dominique Bertinotti envisage un statut intermédiaire, avec un droit de vote pour les élections locales dès 16 ans, comme cela se fait déjà en Autriche, par exemple. Le droit de vote à 16 ans était, dans les années 1990, une proposition formulée par le Comité consultatif de la jeunesse mis en place par Balladur, et Lionel Jospin défendait un droit de vote à 17 ans en 2002. Le domaine de la justice ne serait absolument pas concerné par cette évolution de la majorité.

7h48 - Dominique Bertinotti : « Plus on autonomise et plus on donne de droits, plus on fait des citoyens éclairés ».

Droit de vote à 16 ans aux élections locales ?

7h47 - Dominique Bertinotti : « Je n’y verrais pas d’obstacle. On ne peut pas dire qu’on fait confiance aux jeunes sans ça. Il y a un groupe de travail, le temps de la décision n’est pas encore là. Mais il faut poser la question de la responsabilisation de nos adolescents ».

Sur la majorité partielle à 16 ans

7h46 - Dominique Bertinotti : « C’est le constat que des jeunes peuvent commencer à travailler à 16 ans, ont une majorité sexuelle à 15 ans. Mais un jeune de 16 ans n’est systématiquement associé au choix de son orientation professionnelle, il ne peut pas créer d’association. Ce serait une prise de responsabilité avec des droits et des devoirs plus tôt, ne pas avoir un passage brutal à 18 ans ».

Sur l’affaire du Séphora des Champs-Elysées, obligé de fermer à 21h malgré la volonté de certains salariés de travailler plus tard.

7h44 - Dominique Bertinotti : « C’est un sujet complexe. Je ne suis pas dans le systématisme sur les horaires de travail. Ce qui est important, c’est la nature du contrat de travail. Il est hors de question que ce soit une nouvelle forme d’esclavagisme moderne, il faut faire attention que ce ne soient pas des horaires qui viennent heurter la vie familiale. Ce sont des négociations qui doivent se faire avec les syndicats ».

Sur les propos d’Arnaud Montebourg à propos d’Heuliez : « Ne pas investir dans une société sans avenir ».

7h42 - Dominique Bertinotti : « Je sais que la présidente de la Région Poitou Charente fait en sorte que les innovations puissent éclore sur son territoire. Il y a des commentaires trop systématiques. Il faut attendre ».

7h25, les coulisses de la politique avec Véronique Jacquier.

Laure Grimaldi, maman de Khoren, retrouvé pendu dans son école

Le 26 mai 2011, Khoren, 11 ans, élève en classe de CM2, est retrouvé pendu par le col de son tee-shirt à un porte manteau dans un couloir de son école, l'école André-Benoît-Anne-Frank, à Arles. Il avait été exclu de la salle de classe par son institutrice et envoyé dans le couloir, où il est resté seul sans surveillance pendant environ 3/4 d’heure parce qu'il chahutait. L’institutrice est aujourd’hui jugée par le tribunal correctionnel de Tarascon dans les Bouches-du-Rhône pour « manquement à une obligation particulière de prudence » et « homicide involontaire ».

Sur l’enseignante, qui est restée dans le même établissement

7h23 - Laure Grimaldi : « Ca pose question. Ce n’est pas l’objet du procès, tout ce qui est du ressenti, on a de l’incompréhension totale, mais ce n’est pas ça qui sera traité ».

Des dommages et intérêts ?

7h22 - Laure Grimaldi : « Absolument pas. On veut que la faute soit reconnue, pour que ça ne se reproduise pas avec d’autres enfants ».

7h21 - Laure Grimaldi : « J’attends que la faute de manquement de surveillance soit établie, reconnue, et qu’on puisse en tirer les conséquences ».

Christophe Caupenne, ancien chef des négociateurs du RAID, et notre envoyé spécial François-Xavier Ménage

Après 60 heures d’attaque, 62 morts, une soixantaine de disparus et 180 blessés, l’assaut du centre commercial de Nairobi, au Kenya, prend fin. Tous les otages auraient été libérés, selon les autorités, trois islamistes ont été tués, et une dizaine d’autres capturés. Des spécialistes craignent pourtant qu’il reste des otages, ou que le bâtiment soit miné.

7h15 - Christophe Caupenne : « On est dans la configuration la plus difficile qui soit. Tous les paramètres sont au rouge. On ne connaît pas le nombre d’otages ni de terroristes, ce qui laisse supposer que certains soient disposés parmi les otages, ou des terroristes dormants dans des gaines, qui attendent d’attaquer à revers ».

7h14 - Christophe Caupenne : « C’est un vrai labyrinthe. Quand les forces progressent, elles doivent nettoyer chaque pièce, qu’aucun otage ne reste en péril. La progression est toujours très lente et méthodique ».

7h13 - Christophe Caupenne : « C’est une opération très bien planifiée par les terroristes. Le fait de compliquer la progression des policiers avec des incendies, des fumées, le fait d’occuper les étages supérieurs, ça montre qu’il y a eu une préparation parfaite en amont ».

7h12 - François Xavier Ménage, envoyé spécial de BFMTV et RMC : « Des échanges de tirs nourris sont entendus. On est loin de la situation décrite par les autorités. Il est certain que ce fameux centre commercial, un labyrinthe, n’est pas encore sécurisé à 100%. Et surtout, reste-t-il des otages ? Il n’y a aucune certitude ».

Bientôt 7h, nous sommes ensemble jusqu'à 9h pour suivre en direct l'émission Bourdin & Co avec Jean-Jacques Bourdin.

M. Chaillot avec Jean-Jacques Bourdin