RMC

Cimetière profané: "Quand j'ai vu les croix sataniques, j'ai tout de suite pensé à eux"

TEMOIGNAGE RMC - Trois adolescents 12 à 15 ans, se revendiquant de la mouvance "gothique", ont été interpellés mardi: ils ont reconnu avoir dégradé une quarantaine de tombes chrétiennes à Labry (Meurthe-et-Moselle). RMC a rencontré Julien, 16 ans, le meilleur ami de William, l'un des jeunes interpellés. Il ne s'explique toujours pas le geste de son copain.

Une quarantaine de tombes chrétiennes ont été profanées dans le cimetière de Labry en Meurthe-et-Moselle, avec des "crucifix retournés ou brisés et une plaque funéraire dégradée", a annoncé lundi le ministère de l'Intérieur. Mardi, une fille de 12 ans et deux garçons de 14 et 15 ans ont été interpellés. Les jeunes suspects, aux motivations "gothiques" selon le procureur Yves Le Clair, ont reconnu les faits. Ce mercredi, RMC a recueilli le témoignage de Julien, 16 ans, meilleur ami de William, l'un des deux accusés.

"J'ai tout de suite compris que c'était lui"

Ils ont fait toutes leurs années de collège ensemble et sont même voisins. Mais depuis un an, William avait rencontré Marc, un jeune gothique qui l’a initié à cette tendance. Pour lui, cela peut peut-être expliquer son geste. "Ils ont commencé à avoir des délires ensemble… Ils s'habillaient en gothique, en mettant des jeans troués avec une cartouchière… Je pense que William a suivi Marc pour faire un peu le 'bad boy'… Du jour au lendemain, il a commencé à mettre des t-shirts avec des têtes de morts. Je me suis dit que c'était son look, qu'il faisait ce qu'il voulait…"

Et Julien d'ajouter: "Il avait quand même un 'instinct gothique' même si je ne pensais pas qu'il était capable de détruire des choses comme ça". Car William ne réalise toujours pas le geste de son meilleur ami. "Quand j'ai vu la police toquer chez moi pour me demander où il habitait, ça m'a choqué, confie l'adolescent. Quand je l'ai vu être embarqué, j'ai tout de suite compris que c'était lui. Ça m'a fait mal… Surtout qu'on est allés en vacances ensemble chez ma grand-mère".

"Il a dépassé les limites"

"Quand j'ai vu les croix sataniques dans le cimetière, j'ai tout de suite pensé à eux. Mais je me suis dit qu'ils ne pouvaient tout de même pas avoir fait ça", avoue-t-il aussi. "Je me suis rendu au cimetière avec le frère de William qui lui aussi été choqué par ce qu'il avait fait", poursuit-il. Et Julien de se montrer sévère envers son ami: "Il a dépassé les limites. On peut avoir son look mais de là à dégrader du matériel…".

A noter que les trois adolescents, qui habitent dans les environs de Labry, devront être présentés à un juge des enfants en vue d'une mise en examen pour "violation de sépulture", un délit passible, pour les mineurs, de six mois d'emprisonnement.

Charlotte Peyronnet avec Maxime Ricard