RMC

Comment Limoges a réussi à attirer l'Hyperloop dans le Limousin

La start-up canadienne qui tente de développer le train du futur va déposer ce vendredi une demande de permis de construire pour réaliser des tests dans le Limousin. Un petit village de 400 habitants au nord de Limoges pourrait accueillir la plus grande piste d'essai dans le monde.

L'Hyperloop, le train du futur qui voyage à plus de 1.000 km/h bientôt à l'essai dans une petite commune du Limousin ? La start-up canadienne Transpod qui travaille dans le développement de cette technologie en Europe, dépose ce vendredi une demande de permis de construire auprès de la préfecture de la Haute-Vienne.

Les élus locaux sont optimistes: "Il n'y a pas de raison que ça ne se fasse pas aujourd'hui", a confirmé en direct sur RMC, Vincent Léonie, adjoint au maire de Limoges, ce vendredi matin. 

L'objectif est clair: ériger une piste d’essai dans ce département de Nouvelle-Aquitaine. A Droux plus précisément, à une cinquantaine de kilomètres au nord de Limoges. Le petit village de 400 habitants n’a pas été choisi par hasard : trois jeunes autoentrepreneurs fondus de technologie et d’innovation ont forcé le destin.

"Limoges peut avoir une image vieillotte, (...) c'est donc un énorme signal"

Alexis Mons, membre de l'association Hyperloop Limoges fondée au début de l'année, fait partie de ces personnes qui ont forcé le destin de l'Hyperloop à Limoges. Il raconte sur RMC leur combat commencé il y a plus de six mois. 

"On a saisis nous-mêmes l'opportunité de proposer à cet entrepreneur de développer son projet, son centre de recherches chez nous. L'Hyperloop c'est un sujet mondial, le fait que la plus grande piste d'essai s'installe en Europe, en France, à Limoges, c'est important."

Territoire assez enclavé, non-desservi par le TGV, le Limousin va donc attirer les yeux du monde entier sur lui.

"Les gens vont venir, se déplacer jusque-ici. Ce qui nous motive, car parfois Limoges peut avoir une image vieillotte, c'est de montrer que l'on est un vrai territoire où l'on s'inscrit dans la globalisation et la modernité. C'est un énorme signal, et c'est vrai que cela nous plaisait beaucoup. Une attractivité qui vaut pour Limoges et pour la France aussi dans un concert global." 
J.A. avec Mélanie Houé