RMC

Comment va fonctionner la consigne "de quelques centimes" annoncée par le gouvernement?

Invitée de RMC, la secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire, est revenue sur l'instauration d'une consigne sur certains emballages, annoncé par Edouard Philippe.

La mesure devrait figurer dans le "projet de loi anti-gaspillage", prévu pour septembre à l'assemblée: le déploiement de la consigne sur certains emballages.

Lors de son discours de politique générale, Edouard Philippe a promis une "accélération écologique" dans les 12 prochains mois. Sur le plastique, notamment, le chef du gouvernement a annoncé que l'Etat serait "exemplaire", en bannissant dès 2020 "tous les produits en plastique jetables de l'administration", sans davantage de précisions.

Au-delà de ce symbole, "le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire" sera une des trois priorités de la rentrée parlementaire de septembre, a-t-il dit. L'instauration d'une consigne sur certains emballages fera l'objet d'une concertation notamment avec les collectivités.

Invitée de RMC, Brune Poirson est revenue sur cette mesure, donnant des précisions sur cette mesure:

"Il s'agit de transformer ce cycle de tout ce plastique qui finit au fond de nos océans. Transformer nos modes de consommation, faire en sorte que notre économie tourne un peu plus rond. Au lieu que ce plastique finisse au fond des océans, il faut, au contraire, qu'il soit réutilisé pour fabriquer de nouveaux produits. On veut créer une boucle". 

"La première des choses est d'arrêter de produire pour détruire (...) En France, on veut mettre un point au gaspillage. Il n'y aura pas d'exception: soit le produit invendu sera donné ou recyclé" a-t-elle précisé, montrant l'exemple d'une chemise blanche de Jean-Jacques Bourdin.

La secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Transition écologique et solidaire a ensuite détaillé précisément le retour de la consigne: "À Marseille et à Paris, il y a seulement une bouteille sur 10 de recyclée. Ce n'est plus possible. On va mettre en place des consignes sur les bouteilles plastiques et les canettes de quelques centimes. Elle sera obligatoire dans les magasins" a-t-elle précisé face à Jean-Jacques Bourdin.

"Il faut que ce soit une opération blanche pour les consommateurs, que les collectivités locales s'y retrouvent et je veux travailler avec les industriels pour développer le système le plus performant", a détaillé Brune Poirson, précisant qu'une mise en place aura lieu "le plus vite possible parce qu'il y a urgence", sans aucune date donnée.

Xavier Allain