RMC

Coup d'envoi de la 31e campagne d'hiver des Restos du Cœur

-

- - AFP

"Petite idée" de Coluche lancée il y a 30 ans, les Restos du coeur entament lundi leur nouvelle campagne d'hiver, axée sur l'encouragement du bénévolat, l'élargissement de la loi Coluche sur la défiscalisation des dons, et l'indépendance des associations.

Les quelques 2 200 centres de France ouvrent leurs portes ce matin, dès 8 heures. Ils resteront ouverts jusqu'au 20 mars, date de fin de la campagne hivernale.

L'année dernière, 128 millions de repas ont été distribués jusqu'en mars à près d'un million de bénéficiaires. Une solidarité qui repose avant tout sur les bénévoles des Restos. Ils sont plus de 67.000 en France à offrir leur temps et leur énergie à ceux qui sont dans le besoin.

RMC s'est rendue dans le Val-de-Marne. L'an dernier, un peu plus de 2,8 millions de repas ont été offerts aux plus démunis dans les 21 Restos de ce département.

"C'est plus qu'une lutte"

Michel Bouillet, 81 ans fait partie de l'équipe de bénévoles depuis 15 ans: "Au début je commençais à faire du bénévolat deux jours par semaine, aujourd'hui je fais 5 matinées par semaine".

Responsable départemental des Restos du coeur pour le Val-de-Marne, Michel Bouillet est sur tous les fronts pour le début de la campagne d'hiver: "Tous les centres ont été approvisionnés la semaine dernière, nous avons eu des inscriptions mais il y a aussi des gens qui vont venir au dernier moment".

Une solidarité encore plus importante depuis le traumatisme du 13 novembre: "Les gens ont besoin de se retrouver en groupe, en famille, quelle que soit leur culture ou leur nationalité. C'est plus qu'une lutte, c'est un moment de partage des difficultés des gens", estime-t-il.