RMC

Crise du porc: l'exemple allemand

L'Allemagne est championne d’Europe incontestée pour la production et l’exportation de porc (illustration)

L'Allemagne est championne d’Europe incontestée pour la production et l’exportation de porc (illustration) - AFP

Ce lundi, Stéphane Le Foll, ministre de l'Agriculture, a indiqué vouloir permettre à la France d’être plus compétitive à l’export de la viande porcine. Car dans ce domaine, Paris est en retard sur ses voisins européens, à commencer par l’Allemagne, un des premiers exportateurs mondiaux de produits agricoles et alimentaires.

Le marché du porc breton a rouvert ses portes ce mardi matin à Plérin (Côtes-d'Armor). Une reprise obtenue à l'issue d'une réunion de crise au ministère de l’Agriculture en présence de tous les acteurs de la filière. Stéphane Le Foll a demandé que les engagements de tous les acteurs qui sont sur le marché au cadran de Plérin soient respectés. Un avertissement qui vaut "bien sûr" pour la Cooperl et pour Bigard, a-t-il précisé.

De plus, le ministre de l'Agriculture a fixé plusieurs objectifs afin de permettre à la France d’être plus compétitive à l’export. Car dans ce domaine, la France est en retard sur ses voisins européens, à commencer par l’Allemagne, un des premiers exportateurs mondiaux de produits agricoles et alimentaires. Et pour en arriver là, outre-Rhin, la filière porcine a su unir ses forces pour conquérir des marchés étrangers.

120 pays consomment de la viande made in Germany

Concrètement, de l’éleveur à l’industriel en passant par les professionnels de l’abattage, tous les acteurs travaillent main dans la main. Une seule plateforme, la "German Meat", disponible en neuf langues, se charge de mettre en relation les clients étrangers avec le bon fournisseur. Et rien n’est laissé au hasard : un catalogue de produits donne par exemple une carte d’identité très précise des producteurs allemands mais aussi de leurs produits. Des photos sont même disponibles pour présenter les différentes parties de l’animal et louer la qualité de la viande.

L’organisation ne ménage pas sa peine en participant dans le monde entier à des forums et des salons réservés aux professionnels de la filière. Et ça marche ! Ainsi, grâce à des prix compétitifs (le cours de la viande porcine est inférieur de 0,28 euro le kilo par rapport au cours français), et à un lobbying des plus efficaces, 120 pays consomment de la viande made in Germany. Ce qui fait de l’Allemagne la championne d’Europe incontestée pour la production et l’exportation de porc.

Adrien Godet avec M.R