RMC

Dans le foot amateur: la sextape de Valbuena, "on s'en fout, Benzema doit jouer l'Euro!"

Karim Benzema, sous le maillot de l'équipe de France.

Karim Benzema, sous le maillot de l'équipe de France. - Valéry Hache - AFP

Malgré l'affaire de la sextape, la cote de Karim Benzema semble intacte auprès des joueurs du football amateur. Chez les moins de 17 ans de Fontenay-aux-Roses, en banlieue parisienne, on considère que le sélectionneur Didier Deschamps ne peut pas se passer de lui dans l'optique de l'euro 2016 en France.

Dans le foot amateur, on se veut pragmatique. Karim Benzema est le meilleur attaquant de l'équipe de France, et il faut le sélectionner malgré l'affaire de la sextape de son coéquipier Mathieu Valbuena. Affaire dans laquelle l'attaquant est mis en examen et qui risque de lui coûter une place pour l'Euro 2016 organisé en France. Et ce n'est pas son interview de mercredi sur TF1, dans laquelle il s'estime victime d'un acharnement contre lui, qui pourrait changer les (nouveaux) plans du sélectionneur des Bleus, Didier Deschamps.

"On s'en fout de ce qu'il se passe à côté"

Mais curieusement, alors que l'on pourrait croire son image définitivement écornée par cette affaire, dans le football amateur, on veut faire la part des choses entre football et justice. Au club de Fontenay-aux-Roses, dans les Hauts-de-Seine, où s'est rendue RMC, les joueurs de 17 ans ne comprennent pas que Karim Benzema puisse être mis de côté en équipe de France. Florilège : "C'est un élément moteur de l'équipe de France" ; "C'est un bon joueur, on s'en fout de ce qu'il se passe à côté" ; "C'est le n°10 quand même, c'est le Ronaldo de l'équipe" ; "Il y a un Euro à domicile, et il faut avoir toutes les forces en présence" ; "Benzema, ce n'est qu'un joueur de foot !".

"Si la France a besoin de lui, il doit jouer, point"

N'être qu'un joueur de foot, c'est tout ce qu'on lui demande, résume Habib l'entraîneur de l'équipe. "Les histoires de sextape, je n'en ai absolument rien à cirer. J'ai besoin de Benzema, je le prends. J'ai besoin de Valbuena, je le prends. Je prends les deux, ils se débrouillent entre adultes, leur problème, c'est leur problème. Sur le terrain on a une mission. Le coach, Didier Deschamps, il a une échéance avec une obligation de résultats, donc tu prends les meilleurs. Benzema, si la France en a besoin au niveau du foot, il doit jouer, point".

"T'es Premier ministre ou t'es coach ?"

Habib ne comprend pas que l'affaire ait pris une telle ampleur, et ne supporte pas que les hommes politiques se prononcent dessus, comme Manuel Valls, qui a estimé que Karim Benzema n'aurait plus sa place en équipe de France s'il s'avérait que sa conduite n'avait pas été exemplaire. "T'es Premier ministre ou t'es coach ? C'est délirant !", rigole Habib. C'est encore une fois l'arbitre qui va mettre fin à la partie, en concluant : "Le foot, c'est le foot, et l'amour c'est l'amour". 

Philippe Gril avec Romain Poisot