RMC

Défiance envers les vaccins: "C'est trop de chimie, de choses qu'on ne maîtrise pas…"

De plus en plus de Français se méfient des vaccins

De plus en plus de Français se méfient des vaccins - JOHANNA LEGUERRE / AFP

Les ventes globales de vaccins de type DT-Polio par les pharmacies en France ont diminué de 14,5% au premier semestre 2015 par rapport au premier semestre 2014, a indiqué mercredi l'Institut de veille sanitaire (InVS). Les Français auraient-ils donc peur des vaccins? En tout cas, comme l'a constaté RMC, ils se posent de plus en plus de questions.

Les ventes de vaccins de type DT-Polio ont diminué de 14.5% en France au premier semestre. Selon l'InVS, l'institut de veille sanitaire, à l'origine de cette enquête, cette baisse s'explique par plusieurs facteurs: des pénuries de vaccins dans les pharmacies, un nouveau calendrier vaccinal, mais aussi une petite diminution de la couverture vaccinale. Autrement dit, une baisse de la proportion de personnes vaccinées.

Dès lors, une question se pose: les Français auraient-ils donc peur des vaccins? Il semblerait que oui. Tout du moins, ils se posent de plus en plus de questions. Ainsi, pour beaucoup de parents, vacciner un enfant n'est pas un geste anodin. C'est le cas de Pauline, qui n'écoute plus son médecin aveuglément. "Je regarde effectivement en fonction de chacun. J'essaye de savoir quelles sont réellement leurs utilités", avoue-t-elle.

"Nous avons décidé de ne pas les faire"

Et d'ajouter: "Par exemple, en ce moment on parle d'un vaccin contre la varicelle. Moi mes deux enfants l'ont eu l'été dernier. C'est une maladie infantile bénigne… Alors ce vaccin, je ne pense pas qu'il vaille le coup". Même scepticisme chez Kildine, qui a fait des choix: "Ceux qui n'étaient pas forcément nécessaires, avec mon mari, nous avons décidé de ne pas les faire".

Elle s'en explique: "C'est trop de chimie, de choses qu'on ne maîtrise pas… Quand on a un bébé et que c'est son premier, on se demande si c'est vraiment utile". Signe que la défiance grandit, la pétition qui critique la politique vaccinale, lancée par le chirurgien-oncologue Henri Joyeux, a recueilli déjà plus de 726 000 signatures sur internet.

87% des Français estiment que les vaccins sont utiles

Aujourd'hui, seuls trois vaccins sont obligatoires en France: le vaccin anti-diphtérie, tétanos et poliomyélite: le DT-Polio. Le problème c'est qu'il est impossible de ne vacciner un enfant que contre ces trois maladies car le DT-Polio n'existe plus. Il a été remplacé par un "super vaccin", qui vaccine contre six maladies en tout: diphtérie, tétanos et poliomyélite, mais aussi la coqueluche, la méningite et l'hépatite B, qui ne sont donc, elles, pas obligatoires.

A noter toutefois que cette défiance envers les vaccins ne touche pas toute la population. En effet, un sondage indiquait en juin que 87% des Français estiment qu'ils sont utiles, 81% qu'ils sont efficaces et 65% réfutent l'idée qu'ils seraient dangereux (sondage Odoxa du 4/5 juin sur 1.005 personnes).

Maxime Ricard avec Marie Regnier