RMC

Des proches de Chirac logés en HLM à Paris: "C'est choquant"

Les HLM se trouveraient en plein coeur du Marais non loin de l'église Saint Paul-Saint Louis

Les HLM se trouveraient en plein coeur du Marais non loin de l'église Saint Paul-Saint Louis - MIGUEL MEDINA / AFP

Selon des informations du Monde, des amis intimes de l'ancien président de la République occuperaient de longue date des logements HLM dans le très chic quartier Saint-Paul, à Paris. Parmi eux: Jérôme Chodron de Courcel, frère de Bernadette Chirac. RMC s'est rendue sur place et a interrogé certains habitants du quartier.

A deux pas des quais de Seine, non loin de la place des Vosges, en plein cœur du très chic quartier Saint-Paul (4ème arrondissement), se trouve un petit immeuble en pierre avec un petit jardin et de grandes fenêtres. Un immeuble qui depuis jeudi fait l'actualité. La raison ? Selon des informations du Monde, un proche de Jacques Chirac y résiderait depuis 1984. Et pas n'importe qui puisqu'il s'agirait de Jérôme Chodron de Courcel, le frère de Bernadette Chirac. Problème : le bailleur est la Régie immobilière de la Ville de Paris (RIVP), un des bailleurs sociaux de la capitale.

Et ce n'est pas tout. D'autres "chiraquiens" sont logés à quelques mètres de là, et s'acquittent également d'un loyer défiant toute concurrence. Selon Le Monde, il y aurait aussi l'ancien secrétaire d’Etat et ancien président du Conseil constitutionnel, Pierre Chazaud et Yves Jobic, ancien patron de l’antigang, locataire depuis 1987. Les trois hommes ont obtenu ces logements HLM dans les années 80, à l'époque où Jacques Chirac était maire de Paris. Ils n'en sont jamais partis. Une situation qui interpelle les habitants du quartier.

Des privilèges qui ne passent pas

C'est le cas de Laurence pour qui c'est une évidence : cet HLM n'abrite pas des familles dans le besoin. "Je me doute bien que ces logements ne sont pas attribués à des gens en difficultés" déclare-t-elle sur RMC. Et d'ajouter : "C'est choquant puisque la vocation première des logements sociaux est de venir en aide à ceux qui ont des problèmes".

Des "privilèges" jugés scandaleux par Sally qui travaille dans une boutique située juste à côté de l'immeuble HLM. "Il ne faut pas qu'ils payent le même prix que les Smicards ou autres mais plutôt le prix du m² par rapport au quartier" s'emporte-t-elle dans Bourdin Direct. Or si un 48m² coûte 1 400-1 500 euros dans ce quartier, les proches de Jacques Chirac paieraient deux fois moins…

Maxime Ricard avec Stéphanie Collié