RMC

Détecteurs de fumée: attention aux arnaques !

Le 8 mars, les détecteurs de fumée seront obligatoires dans les logements

Le 8 mars, les détecteurs de fumée seront obligatoires dans les logements - PHILIPPE DESMAZES / AFP

Le 8 mars, les détecteurs de fumée seront obligatoires dans les logements. S'ils coûtent en moyenne moins de 20 euros, certains syndics les facturent jusqu'à 5 fois son prix comme l'a constaté RMC.

Bientôt, il sera trop tard. Le 8 mars 2015, tous les logements devront être équipés d'un détecteur de fumée, conformément à la loi de prévention contre les risques d'incendie, adoptée en mars 2010. Dès lors, tout propriétaire, occupant son logement ou bailleur, doit procéder à l’installation du détecteur. Pour autant, si vous ne l'avez pas encore posé, pas de précipitation ! Ne tombez pas dans le piège de certains syndics qui le facturent jusqu'à cinq fois son prix. Explications.

"Je trouvais qu'il y avait un gros écart de prix"

Depuis quelques mois, les courriers fleurissent dans les boîtes aux lettres des propriétaires-bailleurs. Ces courriers avertissent de l'obligation d'installer un détecteur, selon la loi Alur du 26 mars 2014, à compter du 8 mars 2015. Mais ces lettres sont envoyées par les syndics, qui pressent ces propriétaires d'accepter leur offre qui s'élèvent parfois à plusieurs centaines d'euros. Or un détecteur de qualité correcte coûte moins de 20 euros et sa pose est d'une simplicité enfantine, même pour un non-professionnel.

Il y a deux mois, Claude Pouey a reçu ce genre de courrier dans sa boîte aux lettres. "Ce courrier a été envoyé à tous le copropriétaires et on nous proposait un modèle de détecteur à environ 50 euros plus un service de pose de 30 euros. Je trouvais qu'il y avait un gros écart entre les prix proposés par le syndic et ceux proposés par le marché", témoigne-t-il ce vendredi sur RMC.

"On frôle l'escroquerie"

Dans sa résidence, de nombreux propriétaires ont accepté de payer 80 euros alors qu'ils auraient pu s'en tirer pour quatre fois moins cher explique Elisabeth Chesnais, de l'UFC-Que choisir: "On frôle vraiment l'escroquerie car beaucoup de monde malheureusement se précipite pour essayer de gagner énormément d'argent sur des détecteurs de fumée qui ne coûtent qu'entre 10 et 20 euros".

Et de recommander dans Bourdin Direct: "N'acceptez pas les contrats d'entretien, c'est simplissime un détecteur de fumée. Une fois qu'il est fixé au plafond, vous ne vous en occupez plus sauf une fois tous les trois mois passez la brosse de l'aspirateur pour qu'il ne s'empoussière pas. Mais on ne fait pas venir un professionnel pour ça". Autre conseil: le seul critère fiable pour faire son choix, la norme NF qui garantit un détecteur de bonne qualité.

A lire sur le sujet : Avez-vous déjà installé votre détecteur de fumée? 

M.R avec Victor Joanin