RMC

Deux écoles incendiées en moins d'une semaine à Etampes, dans l'Essonne

Ces faits font l'objet d'une "suspicion de préméditation", précise le parquet d'Evry.

Une enquête a été ouverte après l'incendie suspect d'une école maternelle dans la nuit de samedi à dimanche à Etampes, le deuxième en moins d'une semaine dans cette ville de l'Essonne. Ces faits font l'objet d'une "suspicion de préméditation", précise le parquet d'Evry.

Des policiers ont été pris à partie par une quinzaine d'individus qui leur ont jeté des pierres alors qu'ils sécurisaient les abords de l'établissement. Aucun blessé n'est toutefois à déplorer.

Au total, trois classes ont été en partie détruites, a ajouté la mairie de cette commune de moins de 30.000 habitants sur sa page Facebook. La municipalité a rappelé qu'une autre école maternelle avait été incendiée à Etampes le soir du réveillon de Noël.

 "On ne sait pas si (les deux incendies) sont liés", le premier n'étant a priori le fait que d'un seul individu, selon les enquêteurs. Des renforts départementaux de la police nationale ont été envoyés à Etampes et y resteront "aussi longtemps que nécessaire", a de son côté fait savoir la préfecture de l'Essonne à l'AFP.

"On a affaire à un événement d'une extrême gravité. S'en prendre de la sorte à une école de la République est un acte ignoble et inadmissible", a déclaré le maire de la ville Franck Marlin (LR), qui a fustigé le manque d'effectifs des forces de l'ordre à Etampes, "surtout en cette période de couvre-feu".

La rédaction de RMC (avec AFP)