RMC

Deux militaires de la DGSE mis en examen pour tentative d’homicide volontaire en bande organisée

Les deux hommes auraient projeté un assassinat en dehors du cadre de leurs fonctions.

C'est une histoire digne d'une série d'espionnage façon le Bureau des Légendes. Deux agents de la DGSE, le service d'espionnage français, ont été arrêtés et placés en détention provisoire pour tentative d'homicide volontaire en bande organisée, selon le parquet de Paris. 

Dans la nuit du 23 au 24 juillet, les deux hommes filent sur les routes du Val-de-Marne à bord d'une voiture volée, en possession de plusieurs armes à feu. Aux abords de Créteil, ils sont interpellés par des agents de la brigade criminelle de Paris, qui enquêtent sur eux depuis quelque temps. Selon le Parisien, ils sont soupçonnés d'avoir projeté un assassinat en dehors du cadre de leurs fonctions. 

Un troisième homme arrêté

Placés en garde à vue, les deux suspects révèlent leur fonction secrète aux policiers. Agés de 25 et 28 ans, ils affirment travailler pour la DGSE, organisme chargé de l'espionnage français à l'étranger. Ils précisent même être membres du service Action, un service qui gère entre autres les missions clandestines sur les terrains sensibles.

Les deux hommes ont un statut militaire, ils sont affiliés au centre parachutiste d'entraînement spécialisé de Saran, dans le Loiret, un centre rattaché à la DGSE. Selon une source judiciaire citée par le journal Le Parisien, "c'est une tentative de règlements de compte privée et ratée". Un troisième homme a été arrêté le 26 juillet pour les mêmes chefs d'accusation, même si aucune précision n'a été donnée concernant son statut à lui.

Valentine Rault avec Guillaume Descours