RMC

Discours devant la curie: "Le pape François a le même style que Jésus"

Le pape François, le 22 décembre, au Vatican.

Le pape François, le 22 décembre, au Vatican. - Andreas Solaro - AFP

Christine Pedotti, rédactrice en chef de la revue Témoignage Chrétien était l’invitée à 8h35 de RMC. Au menu de la discussion: le discours très sévère du pape François devant la curie romaine, le synode sur la famille et le rôle souverain pontife dans la normalisation des relations entre les Etats-Unis et Cuba.

A quelques heures de la célébration de Noël, Christine Pedotti, rédactrice en chef de la revue Témoignage Chrétien était l’invitée à 8h35 de RMC. L’occasion de revenir sur le discours, lundi, du pape François devant la curie romaine, qui a fait grand bruit. Dans un langage fort peu diplomatique, François a sévèrement dénoncé les "maladies" menaçant le Vatican: "Alzheimer spirituel, fossilisation mentale, têtes d'enterrement..."

#Curie: "On a vu le jésuite couleur combat"

Le pape François n’est-il pas allé trop loin? "Il a été embauché pour cela, s’exclame Christine Pedotti. C’est la feuille de route qu’il a reçue des cardinaux du monde entier - et pas seulement des cardinaux de curie - qui l’ont élu il y a deux ans."

Oui, le pape a fait preuve d’une sévérité extraordinaire, reprend l’éditorialiste.

"Le pape François est un jésuite, et les jésuites sont des combattants. On a vu le jésuite couleur combat. Quand même, quel savon!, lance-t-elle avec un sourire. Ce que le pape François vient de leur faire, c’est inouï ".

#"Les catholiques adorent le pape François. Il a le même style que Jésus"

Mais le pape ne fait-il pas du tort à l’Eglise catholique en prenant le risque d’aggraver les tensions au sein du Vatican?

"Le paradoxe, c’est que François est très populaire auprès des gens comme vous et moi, répond Christine Pedotti. Les catholiques du monde entier l’adorent. Le style du pape François, c’est celui de Jésus lui-même. Donc, le pape François est incroyablement évangélique".

Pour l’éditorialiste, François est "un danseur de tango", "quelqu’un qui aime le déséquilibre". Et "là, les cardinaux ont été un peu déséquilibrés dans la danse dans laquelle il les a embarqués", ajoute-t-elle.

#Synode sur la famille: "Le pape veut faire une place aux divorcés"

Sur la question de l’accueil des divorcés remariés dans l’Eglise, Christine Pedotti prend, là aussi, la défense du pape François. "La question, c’est :'Est-ce que ces accidents de vie, comme le divorce, et éventuellement les remariages, cela vous fait sortir de l’Eglise ou presque?' Parce que c’est presque le cas aujourd’hui", déplore-t-elle.

"Le pape François veut faire une place aux divorcés – à ces échecs – et il utilise le mot : ‘miséricorde’. Il pense que les gens valent plus cher que les règles", ajoute-t-elle.

"Que fait-on des gens qui tombent? Qui sont dans le malheur? Et bien, on ne les abandonne pas, selon le pape François."

#Homosexualité: "François ne la condamne plus et souhaite des avancées"

Sur la très controversée au sein de l’Eglise question de l’homosexualité, Christine Pedotti loue la vision progressiste du pape. "C’est un grand retournement, déclare-t-elle. Dans la plupart des grandes religions monothéistes, l’homosexualité est extrêmement condamnée."

"Vous ne pouvez pas dire que vous êtes une religion d’amour, et ne pas être capable d’être accueillant sur les formes d’amour telles que les gens les vivent dans la réalité", ajoute-t-elle.

#Cuba : "Comme tout chrétien, le pape est un artisan de paix"

Christine Pedotti s’est félicité du rôle actif du pape François dans l'annonce, la semaine dernière, des chefs d'Etat américains et cubains, de la normalisation de leurs relations diplomatiques, après un demi-siècle de brouille.

"Comme tout chrétien, le pape François est un artisan de paix. On voit qu’il œuvre, qu’il fait le boulot. Je ne serais pas étonnée de le voir se déplacer physiquement sur un conflit."
C. P.