RMC

Douceur de l'hiver: "On va économiser 10 à 15% sur la facture de chauffage"

Ces quelques semaines de douceurs se verront-elles sur les factures de chauffage des Français? (Photo d'illustration)

Ces quelques semaines de douceurs se verront-elles sur les factures de chauffage des Français? (Photo d'illustration) - AFP

TEMOIGNAGES - Il continue de faire doux sur toute la France, et ce temps printanier va se poursuivre au moins jusqu'à la fin de la semaine prochaine en France métropolitaine. RMC s'est rendue chez Ehoarn et ses quatre colocataires, qui comme beaucoup de Français, ont baissé le chauffage de leur maison, il y a déjà plusieurs semaines.

Il fait doux, très doux en ce moment, et vous êtes nombreux à avoir coupé les radiateurs. Les températures frisent les 15°C. Il continue de faire doux sur toute la France, et ce temps printanier va se poursuivre au moins jusqu'à la fin de la semaine prochaine en France métropolitaine.

Quand les températures montent, la facture de chauffage elle, baisse mécaniquement. Entre le 1er novembre et le 16 décembre, GRTgaz (gestionnaire du réseau de transport de gaz) estime que les ménages ont consommé 8% de gaz en moins que l'an dernier.

"On laisse les fenêtres ouvertes"

La consommation de fioul, elle aussi, est en baisse. Fioulréduc, leader de la vente de fioul en ligne, a par exemple enregistré une baisse de 30% de ses ventes aux mois d'octobre et de novembre.

RMC s'est rendue chez Ehoarn et ses quatre colocataires. Comme beaucoup de Français, les cinq amis ont baissé le chauffage de leur maison, il y a déjà plusieurs semaines.

"On laisse tout le temps les fenêtres ouvertes, sinon on a trop chaud!" En cette fin décembre, Ehoarn et ses colocataires ont laissé tomber les pulls. Le thermomètre de l’entrée affiche 18 degrés dans le salon.

"On a laissé le chauffage au minimum", indique Ehoarn à RMC. "Je verrai demain, s'il fait suffisamment bon, je le couperai". 

"On va économiser 10 à 15% sur cette consommation"

Dans cette grande maison de cinq pièces, les radiateurs fonctionnent au gaz et coûtent cher aux colocataires.

"On dépense à peu près 1.200 euros de chauffage par an", raconte Ehoarn. "Si on a moins à chauffer, fatalement, on va faire des économies. Ca, c'est sûr! C'est important pour tout le monde".

Ces quelques semaines de douceurs se verront-elles sur leur facture? Oui, répond Christian Cardonnel, le président d'un bureau d'études spécialisé dans le confort durable des bâtiments.

"Cela va conduire à réduire l'écart de températures pour une maison chauffée, généralement, à 20 degrés et l'extérieur", explique-t-il. "Et donc, on va économiser 10 à 15% sur cette consommation".

Pour Ehoarn et ses colocataires, cela représente tout de même une économie de près de 200 euros sur leur facture de l'année. Et peut-être même plus si l'hiver reste doux, après le 25 décembre.

C. P. avec Violette Voldoire