RMC

DSK battrait Sarkozy en 2012 selon un sondage TNS

Selon un sondage TNS Sofres Logica, Dominique Strauss-Kahn recueillerait 59% des intentions de vote au deuxième tour de la présidentielle de 2012 s'il était opposé à Nicolas Sarkozy. /Photo d'archives/REUTERS/Alessandro Bianchi

Selon un sondage TNS Sofres Logica, Dominique Strauss-Kahn recueillerait 59% des intentions de vote au deuxième tour de la présidentielle de 2012 s'il était opposé à Nicolas Sarkozy. /Photo d'archives/REUTERS/Alessandro Bianchi - -

Opposé à Nicolas Sarkozy, Dominique Strauss-Kahn recueille 59% des intentions de vote au deuxième tour de la présidentielle de 2012.

PARIS (Reuters) - Opposé à Nicolas Sarkozy, Dominique Strauss-Kahn recueille 59% des intentions de vote au deuxième tour de la présidentielle de 2012 dans un sondage TNS Sofres Logica pour le Nouvel Observateur à paraître jeudi.

Selon cette étude, qui teste plusieurs candidats socialistes potentiels, le premier secrétaire Martine Aubry l'emporterait également face au chef d'Etat sortant, avec 53% des suffrages contre 47%.

L'ancien premier secrétaire François Hollande ferait jeu égal avec le candidat de l'UMP (50%) et l'ancienne candidate présidentielle de 2007, Ségolène Royal, recueille 49% des intentions de vote contre 51% pour Nicolas Sarkozy.

Régulièrement classé en tête des "présidentiables" socialistes, Dominique Strauss-Kahn, dont le mandat à la tête du Fonds monétaire international (FMI) court jusqu'à l'automne 2012, n'a pas encore dévoilé ses intentions. Il devrait prendre sa décision avant la fin 2010.

Au premier tour, le sondage Sofres pour le Nouvel Observateur aligne dix candidatures.

A gauche, l'ancienne juge d'instruction Eva Joly oscille entre 9 et 12% d'intentions de vote sous la bannière d'Europe Ecologie, selon le candidat PS en lice.

A droite, Dominique de Villepin est crédité de 6 à 8% d'intentions de vote et le ministre de la Défense, Hervé Morin, atteint entre 1 et 2% des intentions de vote.

Le centriste François Bayrou, "troisième homme" de la présidentielle de 2007 avec 18,6% des suffrages, obtient 7% des intentions de vote sauf en cas de candidature de Dominique Strauss-Kahn, où il baisse à 6%.

Nicolas Sarkozy arrive en tête des intentions de vote au premier tour quel que soit le candidat socialiste mais c'est face au directeur général du FMI que l'écart est le plus serré.

Le président sortant recueille 26% contre 25% pour l'ancien ministre de l'Economie, 28% contre 22% pour Martine Aubry et 29% quand il est opposé à François Hollande ou Ségolène Royal.

En 2007, Nicolas Sarkozy avait obtenu 31,2% des voix contre 25,9% à Ségolène Royal.

Le sondage a été réalisé par téléphone les 20 et 21 août auprès d'un échantillon national de 1.000 personnes.

Laure Bretton, édité par Yves Clarisse

REUTERS