RMC

DSK contrôlé au bois de Boulogne: Guéant va-t-il trop loin ?

Claude Guéant.

Claude Guéant. - -

Claude Guéant a confirmé dimanche que DSK avait été contrôlé par la police, en 2006, «au bois de Boulogne». Scandaleux, estime la gauche qui parle de déclarations poubelles. Le ministre de l'Intérieur est-il allé trop loin en livrant cette information ?

Interrogé par le JDD, ce dimanche, Claude Guéant a confirmé une rumeur selon laquelle Dominique Strauss-Kahn avait « été contrôlé au bois de Boulogne par les fonctionnaires en charge de la surveillance de cet endroit lors d'un contrôle de routine » en 2006, tout en soulignant qu'il n'y avait eu « aucune procédure à ce sujet (...) Il n'était pas tombé dans un guet-apens de la police! Il n'était pas suivi. Ce n'est quand même pas la faute de la police s'il était là-bas ce soir-là ! ».

«Barbouze», «balance», «indic»: le PS fulmine

Le ministre de l'Intérieur voulait ainsi protester contre ceux qui accusent la droite de complot contre DSK. Mais ses déclarations ont immédiatement déclenché la colère de la gauche. « Quand on est ministre de l'Intérieur de la France, on doit s'occuper d'autre chose que des poubelles », a réagi hier Laurent Fabius. Le président du groupe PS à l'Assemblée, Jean-Marc Ayrault, a dénoncé pour sa part des « méthodes de basse police » et demandé à Claude Guéant de cesser de se comporter en « barbouze ». Julien Dray évoque, lui, une « droite des officines et des ragots ». Sur RMC, la vice-présidente de la région Ile-de-France, Michèle Sabban, a également qualifié le ministre de « balance » et « d'indic », tout en rappelant que Dominique Strauss-Kahn habitait à Boulogne-Billancourt à l'époque des faits.

La Rédaction