RMC

"Dupin Quotidien": le pacte des entreprises pour réduire le gaspillage alimentaire

-

- - -

Plusieurs grands groupes de la filière alimentaire, des industriels, mais aussi des distributeurs présentent ce mercredi un Pacte sur les dates de consommation pour réduire le gaspillage alimentaire.

Ce pacte initié par l'entreprise Too Good To Go réunit une trentaine d'entreprises comme Danone, Nestlé, Michel et Augustin, Carrefour, Monoprix. Elles prennent 10 engagements pour qu'on arrête de gaspiller et de remplir nos poubelles avec de la nourriture qui est encore tout à fait comestible. En France, on jette 9 millions de déchets alimentaires par an ce qui fait 79 kilos par personne, sans compter la restauration collective et la distribution

Le premier objectif c'est d'aider les consommateurs à savoir ce qu'ils peuvent consommer au-delà des dates limites. Il existe plusieurs types de dates limite, la date limite de consommation (DLC) et une date de durabilité minimale (DDM). C'est pas du tout la même chose.

La DLC est "à consommer avant le...": c'est bien une date de péremption. Mais les DDM, elles, ne sont pas des dates de péremption. On peut tout à fait consommer le produit après la date. Cela veut seulement dire que les propriétés du produit, son goût, sa texture peuvent un peu changer mais ça ne peut pas nuire du tout à votre santé.

Clarifier les packagings

L'idée c'est donc de clarifier cela sur les packagings avec une nouvelle mention par exemple "à consommer de préférence avant le", "mais aussi après" ou alors "après cette date, observez, sentez, goûtez". L'idée est de pousser les consommateurs à faire confiance à leurs sens et à ne pas se contenter de regarder la date sur le paquet.

Le pacte prévoit aussi la mise en place de rayons anti-gaspi en magasins. Concrètement, dans tous les magasins qui ont signé le pacte, on pourra trouver des rayons avec des produits dont la date de durabilité minimale est dépassée, jusqu'à 3 mois après la date.

Marie Dupin