RMC

150 milliards d’euros de déficit commercial: pourquoi la France souffre autant

Avec 150 milliards d’euros de déficit commercial, la France s’enfonce dans ce domaine alors que ses voisins européens s’en sortent beaucoup mieux.

Le déficit commercial français atteint 150 milliards d’euros sur les douze derniers mois. C’est du jamais vu… La dégradation est vraiment spectaculaire. En 2021, c’était déjà le pire déficit de l’histoire avec 85 milliards d’euros.

Il y a des explications évidentes. D’abord, l’explosion de la facture énergétique: gaz et pétrole en tête mais aussi électricité, qu’on a dû importer alors que d’habitude, on en exporte…

Le rebond économique post-Covid a dopé les achats de biens de consommation étranger. Sur les 25 produits les plus achetés par les Français, aucun n’est fabriqué en France. Mais ce contexte est vrai aussi pour nos voisins…

La France, c’est de la qualité espagnole au prix allemand

Le résultat français est d’autant plus préoccupant que dans le même temps, la plupart de nos voisins sont dans le vert, et très largement: pas loin de 180 milliards pour l’Allemagne, 66 milliards pour les Pays-Bas, une quarantaine pour l’Italie. L’Espagne est déficitaire, mais de 25 milliards seulement.

Donc il y a bien un problème français… Et c’est le trop petit nombre de secteurs dans lesquels la France excelle: l’aéronautique, le luxe, les vins et spiritueux. En dehors de ces secteurs, la compétitivité du made in France ne cesse de se dégrader. La France perd des parts de marché dans l’agriculture, dans l’industrie. C’est simple: la France, c’est de la qualité espagnole au prix allemand.

Un problème de positionnement mais aussi de force de frappe. Depuis 30 ans, la France est le pays européen qui s’est le plus désindustrialisé. Parce qu’on n’a pas d’ETI (entreprises de tailles intermédiaires), parce qu’on a tout misé sur les services et parce que les multinationales sont allées produire ailleurs.

Emmanuel Lechypre