RMC

Boom des "pluri-actifs": "Je suis ambulancier, disco-mobile et formateur en gestes d'urgence"

TEMOIGNAGES – Selon une récente étude du salon salon des micro-entreprises, il y aurait en France quatre millions de pluri-actifs, à savoir des personnes qui cumulent les emplois dans des secteurs souvent bien différents.

Ils sont à la fois menuisier et photographe, DJ et commercial, chauffeur de VTC et traiteur, chef d’entreprise et chroniqueur, saisonnier et sportif professionnel… Au total, la France compterait environ quatre millions de "slashers", des "pluri-actifs" qui cumulent plusieurs boulots, selon la dernière étude du Salon SME (ex-Salon des micro-entreprises), publiée mardi 30 août. Ces Français exercent plusieurs activités en même temps dans des secteurs le plus souvent différents.

"Pour le plaisir et non par nécessité"

C'est le cas d'Eric, habitant le Var, qui a témoigné ce mercredi dans Bourdin Direct sur RMC: "Je cumule trois emplois en fonction des saisons. Je suis à la fois maître-nageur-sauveteur en piscine ou en haute mer. Je fais ça depuis trente ans. Mais je suis aussi musicien et, depuis trois ans, j'ai ouvert un camion-pizza. C'est une petite affaire qui tourne bien et qui me permet de m'en sortir". Et d'ajouter: "Ce qui est pas mal, c'est de pouvoir interférer entre ces différents emplois. C'est par pur plaisir et non par nécessité que je le fais".

Les "slashers" représenteraient 16% de la population active et plus particulièrement les moins de 30 ans. Christian, auto-entrepreneur à Orange (Vaucluse), est lui aussi un "pluri-actif". "Je suis coordinateur dans le transport d'handicapés. Je suis salarié et je gère une équipe de 15 personnes à Orange et de 5 personnes à Carpentras. Comme je travaille en horaires décalées, de 6h30 à 9h30 et de 15h30 à 18h30, à côté de ça j'ai donc le temps de faire autre chose. J'ai une passion pour l'informatique et je suis donc aussi réparateur à domicile pour les entreprises et les particuliers".

"Je travaille près de 60 heures par semaine"

"En tant que coordinateur, j'ai un salaire régulier, une mutuelle et avec mon auto-entreprise j'ai un petit complément", souligne-t-il. Cédric, Toulousain, cumule, quant à lui, trois emplois. "Je suis ambulancier à plein temps, je fais aussi de la disco-mobile les week-ends et enfin je suis formateur en gestes d'urgence, détaille-t-il sur RMC. La musique est une passion depuis que je suis petit, je m'amuse tout en gagnant un complément de salaire. Et j'essaye aussi d'apprendre aux gens ce que je fais sur le terrain en tant qu'ambulancier".

Enfin Loïc est fonctionnaire dans le Lot-et-Garonne et auto-entrepreneur. "Mon activité première est la traduction en langue des signes, explique-t-il. Et à côté de cela, je m'occupe de l'entretien de deux bâtiments, qui sont des accueils de jour pour les personnes atteintes d'un trouble cognitif. Par semaine, je travaille près de 60 heures. Je ne vous cache pas qu'embaucher à 4h00 du matin pour faire le ménage, je m'en passerai bien mais on n'a rien sans rien. Ce n'est pas facile pour tout le monde donc on se lève pour aller gagner un peu plus et juste finir les mois".

M.R