RMC

Depuis le 1er janvier, la France a dépassé les 67 millions d'habitants

RMC
Plus âgé, moins de bébé: qui sont les Français d'aujourd'hui? Portrait-robot avec les chiffres de l'INSEE.

La population française dépassait les 67 millions d'habitants au 1er janvier 2020, soit une croissance de 0,3% limitée par la baisse continue de la natalité depuis cinq ans, néanmoins plus modérée cette année, a annoncé mardi l'Insee.

Il y a eu en France, en 2019, 753.000 naissances (6.000 de moins qu'en 2018) et 612.000 décès (2.000 de plus), soit un solde positif de 141.000 personnes mais à son plus bas historique depuis la Seconde guerre mondiale. Le taux de fécondité, qui recule depuis 2015, tend à se stabiliser, s'établissant désormais à 1,87 enfant par femme contre 1,88 en 2018.

La France champion européen de la fécondité

La croissance de la population est tirée en 2019 comme les années précédentes par les naissances davantage que par le solde migratoire. La différence entre les entrées et sorties du territoire ressort en effet à +46.000 personnes, en diminution par rapport à 2018.

La France restait en 2017 (dernier comparatif possible) le pays le plus fécond de l'Union européenne (1,90 enfant par femme) devant la Suède (1,78) et l'Irlande (1,77).

L'espérance de vie en hausse

Le vieillissement de la population s'est poursuivi en 2019. Au 1er janvier, plus d'une personne sur cinq en France (20,5%) a 65 ans ou plus (12,8% en 1985). En hausse en 2019, l'espérance de vie à la naissance s'établit désormais à 85,6 ans pour les femmes, soit l'une des plus élevées de l'Union européenne, et 79,7 ans pour les hommes, en dixième position seulement.

L'écart d'espérance de vie entre hommes et femmes a néanmoins tendance à se resserrer depuis plusieurs années. Il était de 5,9 ans en 2019, comme en 2018, à comparer avec 6,7 ans en 2009.

La rédaction de RMC (avec AFP)