RMC

Etre riche et de gauche ? Pas un problème pour Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV et RMC.

Jean-Luc Mélenchon sur BFMTV et RMC. - -

Contre toute attente, Jean-Luc Mélenchon refuse de se joindre au concert des critiques faites à Dominique Strauss-Kahn au sujet de son train de vie. Interrogé ce vendredi sur RMC, le candidat du Parti de gauche préfère parler de convictions.

Peut-on être très riche et de gauche ? A cette question, Jean-Luc Mélenchon répond sans détour par l'affirmative. Alors que DSK se trouve sous le feu de nombreuses critiques, après notamment l'« affaire de la Porsche », le candidat du Parti de gauche pour 2012 estime au contraire qu'il n'y a aucune incompatibilité : « Gauche c'est une conviction, un engagement ; jamais un homme de gauche ne dira à un autre "profite et tais-toi" (...) Je pense que la personne qui a de la richesse peut aussi avoir un regard de gauche sur les conditions dans lesquelles sa richesse est accumulée. Quelqu'un qui serait un filou ou qui exploiterait gravement les autres, non », estime-t-il.

« Il y a des ouvriers de droite et des riches de gauche »

« Il y a des ouvriers de droite et des riches de gauche, il y a des ouvriers de gauche, il y a des riches de droite (...). Vous ne pouvez pas rassembler les gens si vous amenez sur le terrain un candidat qui est le représentant de ce que tous les autres ne peuvent pas supporter, c'est-à-dire une mondialisation libérale extravagante, une brutalité sociale comme celle qui s'abat sur la Grèce. Le personnage [NDLR: Dominique Strauss-Kahn] a assumé toute cette politique, il continue à le faire à cette heure. En ce moment, c'est dans son bureau que se prennent les décisions les plus cruelles pour les Grecs, les Irlandais et les Portugais ».

Pour retrouver l'intégralité du podcast de l'interview de Jean-Luc Mélenchon chez Jean-Jacques Bourdin, cliquez ici.

La Rédaction