RMC

Face au coronavirus, Edouard Philippe n'exclut pas des nationalisations

RMC
Le Premier ministre a avancé ces hypothèses, notamment pour les compagnies aériennes.

Le Premier ministre Edouard Philippe n'a pas exclu des nationalisations pour faire face à la crise du coronavirus, assurant que pour la compagnie aérienne Air France l'Etat était prêt à "prendre ses responsabilités en tant qu'actionnaire".

Le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, a de son côté affirmé que "tous les moyens" seraient utilisés "pour protéger les grandes entreprises françaises", y compris des opérations de "nationalisation si nécessaire".

Les compagnies aériennes mondiales sont dans la tourmente alors que les aéroports parisiens d'Orly et Roissy ont décidé de fermer des terminaux.

L'Italie a ainsi annoncé la nationalisation de la compagnie Alitalia.

Le Premier ministre a écarté l'idée d'interdire les licenciements et a répété que les Français devaient "rester chez eux".

La rédaction de RMC (avec AFP)